Archive | septembre, 2018

La séance du dimanche : Inside Lehman Brothers

23 Sep

Inside Lehman Brothers

La chute de Lehman Brothers, en 2008, a plongé la planète dans une gigantesque récession. Dans une enquête captivante, Jennifer Deschamps se penche sur ce qui a causé la perte d’une banque au-dessus de tout soupçon.

Le 15 septembre 2008, Lehman Brothers est officiellement déclarée en faillite. Lâchée par le gouvernement et sans repreneur, la vénérable banque d’investissement, fondée à New York en 1850, disparaît en laissant à ses créanciers une dette de plusieurs centaines de milliards de dollars. Lancée depuis plusieurs années dans une course folle au profit, cette grande institution financière, dirigée par Richard Fuld, a développé des prêts hypothécaires à risques, rapidement devenus emprunts toxiques. Accordés à des ménages modestes voire sans revenus, ces subprimes ont permis à des centaines de milliers d’Américains de devenir propriétaires de leur logement. Mais en 2007, lorsque la bulle immobilière éclate, la remontée de taux d’intérêts gonfle les traites que les emprunteurs ne peuvent plus rembourser. Une vague de saisies s’abat sur les États-Unis, et notamment sur la Californie… Lire la suite

Publicités

Livre du samedi : La Balade Nationale / Sylvain Venayre & Etienne Davodeau

22 Sep

La Balade nationale – Les Origines

Jeanne d’Arc, Molière, Marie Curie, l’historien Jules Michelet et le général républicain Alexandre Dumas dérobent sur l’île d’Yeu le cercueil du maréchal Pétain. Commence alors une folle équipée à travers le territoire national. Passant par les hauts lieux de l’histoire de France, leur voyage est aussi une interrogation sur ses origines. A ceux qui prétendent que la France daterait des Gaulois, des colonies grecques, de la conquête romaine ou du baptême de Clovis, nos illustres personnages suggèrent joyeusement de Lire la suite

LA FÊTE DU FRANC – Culture Pour Tous –

21 Sep

 

L’association Franc Moisin Citoyenne (FMC), et son partenaire privilégié L’Espace Jeunesse Franc Moisin sont heureux de vous annoncer la 2nde édition de l’ événement annuel festif et culturel, en plein air:

LA FÊTE DU FRANC – Culture Pour Tous –

Comme l’an dernier la journée aura lieu le SAMEDI 22 septembre, dans le Parc de la Cité Franc Moisin – à partir 13h30

Pour cette 2nde édition, Mehdi Idir (réalisateur) sera le Parrain de cette journée, il sera accompagné des acteurs du film « Patients », qui sera projeté en fin de journée sur un écran géant de 10mètres, en plein air, en pied d’immeubles.

L’événement s’adresse à tous et toutes, des plus jeunes aux ancien-ne-s : en vous espérant nombreux-ses!

Le programme de cette journée culturelle : Lire la suite

VendrediEZ#14

20 Sep

Soirée « VendrediEZ #14 » présentée par BBoyKonsianPeopleKonsian et le Collectif Angles Morts à L’Alimentari (Paris 11ème) le 23 novembre 2018.

Intervenants / Discussion :
* Saïd Bouamama : La Tricontinentale – Les peuples du Tiers-Monde à l’assaut du ciel

* Présentation par Rocé de la compilation « Par les damné.e.s de la terre » (Des voix de luttes 1969-1989) Lire la suite

Barbès Blues au temps du couvre-feu (98) / Farid Taalba

19 Sep

Barbès Blues au temps du couvre-feu / épisode précédent

Madjid se cloua le bec aussi sec quand il se rendit compte que tous les visages avaient convergé vers lui comme des fusils pointés vers la même ligne de mire. « Ah, tu ne vas quand même pas retomber dans ta dépression, prescrivit amicalement le maître au rossignol quand il le vit se recroqueviller sur lui-même tel un enfant qu’on aurait pris en faute, d’autres auditoires t’attendent pour lesquels tu feras de ta peine une joie éternelle. Si nos regards se posent sur toi, sache que c’est par admiration et non par reproche. Allez, nous avons suffisamment perdu de temps, l’heure est venu pour nous de décoller au plus vite ! ». Après avoir fait leurs adieux à leurs hôtes, Madjid, le maître et Bou Taxi regagnèrent le véhicule où les attendait le musicien resté pour le surveiller en compagnie des confrères dépêchés par le mokhaddem afin qu’il ne reste pas seul en cette période où jouer aux gendarmes et aux voleurs pouvait être fatal. Ils reprirent bientôt la piste qui les amena aux environs du village de Feraoun. Ils descendirent vers l’oued Amassine, enjambèrent la rivière et débouchèrent enfin sur une route qui tranchait avec les pistes qu’ils laissaient enfin derrière eux après avoir soubresauter et été cahotés dans tous les sens. Soulagé, Bou Taxi put souffler en accélérant avec un certain bonheur qu’on pouvait lire sur son visage : « Ce n’est pas trop tôt mais on quitte enfin ces maudites pistes pleines de caillasses, de nids de poule et de dos d’âne. Il y en avait marre de tous ces tremblements de terre et de la peur de basculer dans un ravin : vive la route nationale de Bougie à Sétif ! Lire la suite

Affaire Benalla : des masques tombent / RESISTONS ENSEMBLE -175 –

18 Sep

Affaire Benalla : des masques tombent

RESISTONS ENSEMBLE – bulletin numéro 175 – septembre/octobre 2018

 

 

Pour télécharger ce bulletin mis en page au format pdf: http://resistons.lautre.net/IMG/pdf/re175-sept-oct-2018.pdf

Affaire Benalla : des masques tombent

« L’État est le plus froid de tous les monstres froids (qui) ment froidement » voilà ce que constatait le philosophe Nietzsche il y plus 100 ans. Mais il y a des moments de crises où le rideau de fumée qui cache les mensonges se dissipe momentanément.
C’est ce qui est arrivé avec l’« affaire Benalla ». La violence du gorille de l’Élysée n’est pourtant rien à côté de la violence quotidienne « autorisée » et « officielle » de la police : des yeux crevés, des morts, des AVC, des paralysés… Mais le grain de sable Benalla a déclenché un tel vent de panique que des responsables qui ne parlent jamais ont lâché des infos habituellement dissimulées.
En vrac : le préfet de police dénonce les « copinages malsains » à la Préfecture ; le chef des syndicats des commissaires affirme qu’à l’Élysée on voulait recruter des agents secrets « vacataires », des anciens de l’armée, des ex-SDECE ; le directeur général de la gendarmerie explique que Benalla est passé soudainement, à 26 ans, de simple brigadier au grade de lieutenant-colonel de réserve spécialiste car la réorganisation des services de sécurité de l’Élysée devait se faire entre officiers supérieurs ; le port d’arme de Benalla refusé par Colomb a été en revanche accordé par la préfecture de police ; un syndicat de police porte plainte contre Benalla, car les flics officiels veulent garder le monopole de la violence…
Ce serait ça la « République irréprochable » promise par Macron ? Oui et c’est logique. L’État est un outil à sauvegarder les libertés des possédants. Aujourd’hui une fraction de son appareil considère sous l’impulsion de Macron que des temps difficiles risquent d’arriver où la police officielle, « républicaine » sera incapable, seule, de faire le boulot de répression. En prévision de ces résistances à venir, dont on ne connaît encore ni l’ampleur, ni la forme, ni la date, que Macron s’arme avec son réseau de « barbouzes » publics et privés. C’est de ce projet que le lieutenant-colonel de réserve Benalla, venant de l’extérieur de l’appareil d’État « classique », était la charnière.
Soyons vigilants, les fascistes s’organisent et agissent (voir notamment RE 174), mais la « République exemplaire » se prépare à les accueillir dans son lit. Lire la suite

Hommage à Rachid Taha / Clermont-Ferrand

17 Sep

La musique et les paroles de Rachid Taha ont nourri notre engagement musical et militant. Elles ont bercé le quartier du Mazet comme elle a accompagné nos souffrances, nos colères, nos espoirs ou nos combats. Lire la suite