Archive | À chaud RSS feed for this section

Quartiers Libres vous souhaitent une Bonne Année 2019!

1 Jan

 

Bonne Année 2019 à la famille, aux papas et mamans, aux frères et aux sœurs, aux cousines et cousins, à notre quartier, aux quartiers d’à côté, à tous les quartiers du monde, aux militant-e-s de terrain qui se battent et qui ne lâchent rien, à ceux qui utilisent leur bulletin de vote, leur gilet jaune ou les pavés pour construire un monde moins pire et à toutes celles et ceux qui ne votent plus conscients que leur voix n’a jamais été entendue, aux noyaux durs des 6 coins de l’Hexagone, aux bretons, aux nordistes, aux sudistes qui tiennent le Cap, aux camarades basques, aux militants corses antiracistes, à celles et ceux des périphéries des villes du sud, aux nôtres qui tentent de construire des alternatives dans les friches industrielles du centre et de l’est, une pensée au IVème Cercle, au miroir noir, QXXI, aux rebelles qui ne rentrent pas dans des cases, aux zonard.e.s des ZAD du monde entier, aux sociologues qui font de leur militantisme un sport de combat, aux sportives et sportives qui ne blaguent pas et qui ont un cœur et des biceps gros comme ça, aux footeux du dimanche qui se mobilisent pour la Cause, à celles et ceux qui ont la garde serrée sur et hors du ring, aux MC qui rappent pour la cause et le mouvement et dont les textes ne sont pas juste une posture occasionnelle, à celles et ceux qui mettent en musique un  requiem pour un massacre, à tous les BWA, aux graffeurs qui mettent de la couleur en bord de manifs, à celles qui prennent des coups mais qui restent toujours debout, aux yeux qui ne se contentent pas de regarder, à celles et ceux de nos camarades qui nous ont quitté cette année, toutes et tous les camarades kurdes et turc.que.s tombées pour une juste cause, aux nôtres dont les familles ont été endeuillées par des brutalités sécuritaires, aux nôtres qui sont partis de mort lente ou violente, derrière les barreaux, à un checkpoint ou dans une explosion. Lire la suite

Publicités

Manifestation Unitaire / Salaires, pensions, protection sociale

13 Déc

Lire la suite

Image

SOIS SAGE ET TAIS-TOI !

11 Déc

 

Les mères avec les lycéens réprimés par la police: ne touchez pas à nos enfants!

 

C’est en tant que mamans unies et déterminées que nous nous adressons à l’État : ça suffit, nous vous interdisons d’humilier, de mutiler et de détruire nos mômes ! Nous ne laisserons pas faire ! Nous protégerons nos enfants par tous les moyens nécessaires, parce que nous les aimons, que c’est notre avenir, et parce que c’est notre devoir de parents !

Depuis plusieurs jours, nos enfants lycéens et lycéennes subissent une infâme répression policière digne d’une dictature.

La guerre est déclarée à nos enfants à Ivry, Mantes-la-jolie, Garges, Paris, Orléans, Toulouse, Bordeaux, Grenoble, Marseille et partout en France.

Nos assistons à des scènes où nos enfants sont humiliés, placés dans des positions dégradantes, rappelant les pratiques coloniales.

Nous entendons la police les menacer avec des insultes racistes et homophobes. Nos enfants sont illégalement placés et maintenus en garde à vue. Nous voyons, horrifiées, la police les mutiler à coups de flashballs, plusieurs d’entre eux ont perdu une main, ont le visage cassé, la mâchoire détruite. Quelle hypocrisie de la part d’un gouvernement qui dans le même temps veut interdire aux parents la fessée !

Nous ne sommes pas dupes concernant les objectifs de cette répression féroce : nous savons qu’il s’agit de défigurer la jeunesse de ce pays et de la terroriser pour éviter qu’elle vienne donner de la force au mouvement massif de contestation sociale, notamment autour des gilets jaunes. Nous savons que la garde à vue est utilisée comme arme de dissuasion pour empêcher les jeunes d’utiliser leurs droits les plus fondamentaux de s’exprimer et de manifester. Lire la suite

Journée Internationale des Migrants / 18 décembre

10 Déc

Lire la suite

Génération Hate

9 Déc

Lire la suite

En Manif, Protège Toi!

7 Déc

 

PRENDRE SOIN DE SOI ET DES AUTRES EN MANIF, un peu de lecture et quelques piste à discuter et débattre entre camarades en anticipation d’une manif

Face à la violence de la répression qui touche tous les mouvements sociaux, vu les violences policières subies lors de la marche de la colère pour Noailles et par les riverain.es de la plaine et tou.tes les opposant.es aux travaux de gentrification du quartier de la soleam et la mairie, quelques conseils:

Restez solidaires en toutes circonstances ! Pas besoin d’être secouriste pour veiller aux camarades à vos côtés.

Restez soudé.es, évitez de rester isolé.e, ne laissez pas seule une personne en difficulté, y compris en fin de manif lors de la dispersion.

Gardez votre calme, évitez d’aggraver un mouvement de foule par une bousculade. Courrez le moins possible, tenez-vous et soutenez-vous les un.es les autres, restez observateur de ce qui se passe autour de vous.

Venez protégé.e.s !

Tenue : Portez de bonnes chaussures, des vêtements épais et évitez de laisser votre peau nue exposée. Ni crème ni maquillage, les gaz lacrymo s’y fixent. Vous pouvez également emporter votre casque de vélo !

💨Lacrymo : Prévoyez un foulard ou un masque épais pour diminuer l’inhalation des gaz lacrymogènes. Emmenez du sérum physiologique pour rincer les yeux. Les lunettes de piscine sont plutôt efficaces en prévention ! Evitez de porter des lentilles de contact, les ôter après une exposition: le gaz s’y loge et peut entrainer des lésions.
Pour le gel lacrymogène contenu dans les bombes manuelles (géleuse, familiale..) prévoyez des « lingettes bébé », utiliser une lingette par passage, sans frotter, pour enlever le gel.
➡️ L’effet des gaz lacrymogènes est très impressionnant : aveuglants, suffocants… mais gardez à l’esprit qu’ils disparaissent en quelques minutes au maximum.

Aidez à se mettre à l’abri ou à évacuer les enfants, les personnes âgées et toute personne paraissant en difficulté. Lire la suite

« Des Jeunesses Engagées »

6 Déc

« Les jeunes », « la banlieue » : deux mots qui la plupart du temps sont systématiquement associés à la délinquance et à la violence…

Très loin de ces clichés stigmatisants, ce film présente les portraits croisés de quatre jeunes de la banlieue parisienne qui ont décidé de prendre les choses en mains pour faire avancer les choses. Lire la suite