Archive | Conférence RSS feed for this section

VendredieZ#8 Georges Ibrahim Abdallah

24 Oct

vendrediez

BBoyKonsian et Angles Morts présentent la nouvelle soirée mensuelle « VendrediEZ » au 61 à Paris tous les derniers vendredis de chaque mois.

Pour cette huitième édition « VendrediEZ #8 » le 28 octobre 2016, voici le programme :

* 19H00 : Discussion avec les camarades du soutien de Bagnolet autour de Georges Ibrahim Abdallah et des prisonniers politiques

* 21H00 : BBoyKonsian Sound System (Soul – Rap – Reggae)

Entrée libre

61
3, rue de l’Oise
75019 Paris
Métro : Ourcq ou Crimée

L’apartheid israélien et l’extrême droite européenne

17 Oct

extreme-droite-et-israel

L’apartheid israélien et l’extrême droite européenne

Pour la rentrée, le comité BDS souhaite explorer une question malheureusement sous-traitée, celle des alliances idéologiques entre les extrêmes droites européennes et les institutions ainsi que certains partis politiques israéliens. En effet, on observe depuis maintenant quelques années un rapprochement entre représentants des extrêmes droites les plus institutionnelles, très souvent héritiers d’un passé ouvertement antisémites, et l’Etat d’Israel. Sous couvert de défense de la « seule démocratie du Moyen-Orient », c’est précisément cette volonté de rupture et de dédiabolisation des partis qui fait d’Israel, une vitrine parfaite. Prendre l’exemple et la défense d’un Etat racialiste devient alors Lire la suite

VendredieZ #7 : L’insurrection de Martinique / 30 sept

15 Sep

vendrediez

BBoyKonsian et Angles Morts présentent la nouvelle soirée mensuelle « VendrediEZ » au 61 à Paris tous les derniers vendredis de chaque mois.

Pour cette septième édition « VendrediEZ #7«  le 30 septembre 2016, voici le programme :

* 19H00 : Discussion avec Amzat Boukari-Yabara autour du livre « L’insurrection de Martinique » (Editions Syllepse)

* 21H00 : BBoyKonsian Sound System (Soul – Rap – Reggae)

Entrée libre

61
3, rue de l’Oise
75019 Paris
Métro : Ourcq ou Crimée

Rachida Brahim, une enquête sociologique en 180 secondes

12 Sep

On a plutôt l’habitude de voir sur le net « des sociologues » auto-proclamés nous faire des grandes tirades des heures durant pour nous expliquer à renforts d’amalgames, de lieux communs et de mensonges que le monde est tenu par les « juifs », les « illuminatis » ou les « francs-maçons ».
Les vidéos de ces charlatans font des centaines de milliers de vues. Elles gangrènent et neutralisent tout esprit de critique et de révolte dans des milliers de têtes. Ce travail de propagande est ponctué par des sentences telles que « et ça, hein, faut l’savoir » ou « achetez mes livres pour comprendre ce que je raconte ».

Pendant ce temps, des gens sérieux (sociologues et chercheurs en sciences humaines) travaillent modestement pour décrire le monde qui nous entoure afin de nous donner des armes pour nous libérer des oppressions que l’on subit.
Rachida Brahim est une de ces sociologues. Elle travaille sur :

« Crimes racistes et racialisation. Processus de différenciation et d’universalisation des groupes ethniquement minorisés dans la France contemporaine, 1971-2003 ».

C’est moins glamour que des vidéos sur « les secrets des loges franc-maçonnes » ou encore des rubriques vidéos désignant « le con du mois ».
Mais ce sujet est important pour les personnes qui s’intéressent véritablement aux injustices qui frappent nos quartiers populaires. Rachida Brahim a participé au concours national 2015 de « Ma thèse en 180 secondes ». C’est court, il ne lui est pas possible d’utiliser un vocabulaire de pacotille avec des mots inventés comme « islamo-racaille-talmudo-cycliste » ni de déverser des flots d’insultes.
En trois minutes, elle nous explique ce qu’est une enquête sociologique loin des délires qui pullulent sur le net. Elle réussit en 180 secondes à rendre son exposé passionnant, clair et précis. Elle explique simplement des choses compliquées, elle emploie des mots accessibles que tout le monde comprend.
Au moment où nous publions cet article, malgré le sujet brûlant d’actualité cette vidéo publiée en février 2016 a été visionnée moins de 1000 fois. Comme quoi, sur le Net, les moteurs de recherches renvoient vers ce qui fait fonctionner le commerce : le clash, les insultes, la science-fiction, et le caniveau.

Il ne tient qu’à nous d’inverser la tendance et faire que ce genre de travail serve à éveiller les consciences. Faites tourner.

Festival du travail social, le samedi 14 mai à Bobigny

9 Mai

programme V2-1

https://www.facebook.com/events/578874768956599/

Nous, membres de collectifs, associations, syndiqué(es), professionnel(le)s, étudiant(e)s, citoyen(ne)s …, organisons un festival du Travail Social le samedi 14 mai  2016 qui aura lieu à la Bourse du travail de Bobigny, en Seine Saint-Denis.

Aux actuelles logiques de management et de rentabilité et à la financiarisation du social, nous opposons une autre conception du social et du soin basée sur l’humain, le collectif, une parole politique (qui est actuellement confisquée au terrain), la rencontre… Les personnes accompagnées ne sont ni des marchandises ni des produits. Rappelons-le : « on ne gère pas l’autre, on l’accompagne ».
Lire la suite

VendrediEZ #4 : Discussion avec CADECOL et Mathieu Rigouste

29 Avr

Vendrediez

VendrediEZ #4 : Discussion avec CADECOL et Mathieu Rigouste autour du livre « Face à la police / Face à la justice » + BBoyKonsian Sound System

BBoyKonsian et Angles Morts présentent la nouvelle soirée mensuelle « VendrediEZ » au 61 à Paris tous les derniers vendredis de chaque mois.

Pour cette quatrième édition « VendrediEZ #4 » le 29 avril 2016, voici le programme : Lire la suite

Rencontre-débat – criminalisation des luttes / mardi 12 avril

5 Avr

Intimidation, stigmatisation, assignation, inculpation, condamnation !

 

Microsoft Word - affiche avril 6 ok.docx

Avec:

  • Amal Bentousi d’ Urgence notre police assassine,
  • Alima Boumedienne-Thierry du collectif BDS,
  • Anndré Villanueva représentant CGT des salariés Air France mis en cause pour l’ affaire dite de la chemise,
  • Sarah Benichou du collectif 8 mars pour toutES et
  • Cédric militant assigné à résidence pendant la COP 21.

Nous assistons à une répression politique et une criminalisation croissante à l’encontre de Lire la suite