Archive | Histoire RSS feed for this section

La séance du dimanche/ Gramsci : Everything that Concerns People (1987)

18 Juin

 

Livre du samedi : Histoire mondiale de la France

17 Juin

Histoire mondiale de la France

 

Voici une histoire de France, de toute la France, en très longue durée qui mène de la grotte Chauvet aux événements de 2015.

Une histoire qui ne s’embarrasse pas plus de la question des origines que de celle de l’identité, mais prend au large le destin d’un pays qui n’existe pas séparément du monde, même si parfois il prétend l’incarner tout entier. Une histoire qui n’abandonne pas pour autant la chronologie ni le plaisir du récit, puisque c’est par dates qu’elle s’organise et que chaque date est traitée comme une petite intrigue.

Réconciliant démarche critique et narration entraînante, Lire la suite

La séance du dimanche : Nous vengerons nos pères

11 Juin

Ils s’appellent Chorowicz, Cyroulnik, Glichtzman, Feldhandler… Leurs familles, d’origine juive, avaient émigré en France dans les années 1920 et 1930 pour fuir la misère et l’antisémitisme. Elles venaient de Pologne, de Russie, de Lituanie. Elles ont été plongées dans l’horreur de la Shoah.

Eux sont nés en France, après-guerre. Ils ont grandi avec des fantômes. Ils en ont nourri une profonde colère, et pour certains des désirs de vengeance. Qu’est-ce qu’on fait de toute cette colère, quand on a vingt ans, dans les années 1960-70, et qu’on a envie de changer le monde ? Eux sont devenus Lire la suite

3ème édition du Festival Ciné-Palestine du 2 au 11 juin 2017

2 Juin

Après les succès des deux premières éditions, le Festival Ciné-Palestine vous donne rendez-vous du 2 au 11 juin 2017, pour sa 3e édition, dans nos cinémas partenaires à Paris, Saint-Denis et Aubervilliers. Une nouvelle fois, le Festival se donne pour ambition d’être à la hauteur du dynamisme et de la qualité du cinéma palestinien, en proposant une programmation riche et intense, avec des inédits, des invité-e-s talentueux prestigieux, des rétrospectives, comme celle dédié au travail du grand Mohammad Bakri. Le FCP 2017 sera aussi marqué par l’anniversaire des 50 ans de l’occupation suite à la guerre de 1967, avec un focus « regards croisés sur 1967 ». Quant à la soirée d’ouverture, elle sera consacrée au film « Ghost Hunting » de Raed Andoni, qui vient d’obtenir le prix du meilleur documentaire au Festival international du film de Berlin! Enfin, pour la première fois, le FCP 2017, suivant son objectif premier de soutien au cinéma palestinien, accueillera un concours de courts-métrages destiné aux jeunes réalisateur-rice-s. Nous comptons sur vous pour rester attentif-ve-s à cet événement majeur, devenu incontournable dans le paysage culturel en Île-de-France, grâce à votre soutien !

Lire la suite

Livre du samedi : Paris, capitale du tiers monde / Michael GOEBEL

27 Mai

Paris, capitale du tiers monde
Comment est née la révolution anticoloniale (1919-1939)

Ce livre retrace l’expansion, au cours de l’entre-deux-guerres, de l’anti-impérialisme mondial, mouvement dans lequel Paris joua un rôle de tout premier plan. La Ville Lumière accueillit en effet d’innombrables futurs leaders tiers-mondistes qui vinrent y faire, sans même le savoir, leur formation politique – formation qui, en retour, les mènera vers l’une des plus fantastiques déflagrations révolutionnaires de l’histoire. Dans ce Paris incroyablement cosmopolite où affluaient les âmes errantes venues du monde entier, on pouvait ainsi croiser Hô Chi Minh, Zhou Enlai, Léopold Sédar Senghor, C. L. R. James, George Padmore, Messali Hadj ou le révolutionnaire indien M. N. Roy. En étudiant le Lire la suite
Image

Rock Against Police

26 Mai

Barbès Blues au temps du couvre-feu (63) / Farid Taalba

24 Mai

 

Barbès Blues au temps du couvre-feu / épisode précédent

 

 

Qu’est-ce qu’ils semblaient heureux ! Madjid n’eut pas besoin de comprendre les paroles de leur chanson, pourtant mélancolique, pour mesurer le bonheur de vivre qui les animait. Ils enchaînèrent même dans un roulement de maracas un autre air :

What of a morning

That brings a day so gently

And bathes the leaves

Of memories

That feel so long ago

Il accéléra le train car toute cette joie étalée sous ses yeux lui rappela cruellement que c’eût dû être son tour de se remplir d’allégresse et d’exulter. Au lieu de cela, il allait ivre vers un café. Alors qu’autrefois, il n’aurait accordé aucun crédit à ces endroits que les anciens avaient toujours considérés comme des lieux de perdition, maintenant il s’y jetait dans l’espoir d’une planche de salut. Le maître ne l’avait-il pas invité à venir le voir ? Il n’allait tout de même pas passer la nuit dehors, ni rester dans ce bourg d’Akbou devenu étranger, et où un avis de recherche avait été lancé contre lui par sa famille qui voulait récupérer coûte que coûte son absent. Essoufflé, il répétait : « Disparaître, disparaître ! ». Mais, à quelques mètres à peine, à la vue des premiers clients assis autour des tables de la terrasse du café de l’Etoile, il se reprit en main pour tenter de se donner une certaine contenance et une apparence respectable. A ses talons, ses poursuivants slalomaient comme des chats de gouttière entre les troncs des arbres plantés le long des trottoirs. Il ne s’était toujours pas rendu compte de leur manège mais, mis à part quelques exceptions, il releva qu’une clientèle essentiellement européenne occupait les chaises. Il en fut surpris comme s’il avait oublié qu’il ne se trouvait pas à Porte de Clignancourt. Mais, piqué au vif, il se dit : « En France, je serais entré, ici je ne vais pas entrer ? ». Par défi, il marmotta entre ses dents : «  Impossible ! Si impossible n’est pas français, pourquoi serait-il kabyle ? ». « Encore un de ces jeunes qui roulent carrosse à fond la caisse au frais de papa ! » entendit-il dire parmi Lire la suite