Archive | La séance du dimanche RSS feed for this section

La séance du dimanche : « Les Misérables » /Ladj Ly

19 Fév

les-miserables

« Les Misérables » de LAdj Ly vient de remporter le prix CANAL+ au Festival de Clermont-Ferrand. Possibilité de le regarder encore 48h.

Sig-Sauer à la ceinture et Tonfa à la main, Pento vient d’intégrer la brigade anti-criminalité de la Seine-Saint-Denis. Au contact de ses deux coéquipiers, il développe des méthodes particulières.

Critique: « Les Misérables met en scène une équipe de la brigade anti criminalité, le temps d’une journée de violence quotidienne. C’est le baptême de feu pour Laurent, baptisé Pento par ses co-équipiers de la Brigade Anti Criminalité (BAC) de Seine-Saint-Denis (93). Le temps d’une journée  dans la cité des Bosquets à Montfermeil, Pento va s’initier à l’art de la « vraie interpel’ ». Mais le rite de passage tourne au drame. Ici, la violence commence dans la voiture de la BAC, un Lire la suite

La séance du dimanche: Mineurs isolés, enfants en danger

12 Fév

Une enquête bouleversante sur les très jeunes migrants qui, en nombre croissant, arrivent sur le sol européen et, souvent, y demeurent livrés à eux-mêmes et sans protection.

Depuis 2014, quelque deux cent mille migrants mineurs seraient parvenus en Europe et parmi eux, dix mille à trente mille enfants et adolescents se seraient évanouis sans laisser de traces administratives en Grèce, en Allemagne et en Italie. Les autorités locales les déclarent disparus. Faute de protection et de moyens de survivre, beaucoup sont tombés dans les filets de trafiquants de drogue et de prostitution, alors qu’ils étaient venus en Europe pour tenter de fuir la misère, la guerre et la violence. Lire la suite

La séance du dimanche : Le village des esclaves insoumis

5 Fév

village-des-esclaves-insoumis

Le Village des esclaves insoumis, d’Andreas Gutzeit (EU, 2017, 55 min)

Au coeur d’un marécage hostile situé près de la côte est des États-Unis, une captivante enquête sur les traces de ses anciens occupants, des esclaves évadés.

Dans l’est des États-Unis se trouve un territoire qui intrigue depuis toujours les chercheurs et les historiens. Le Great Dismal Swamp (« grand marais lugubre ») porte bien son nom : désormais paradis des moustiques, serpents d’eau venimeux et autres animaux nuisibles, ce vaste territoire marécageux situé entre la Virginie et la Caroline du Nord a longtemps effrayé les habitants des zones avoisinantes. Des rumeurs laissaient entendre que des esclaves évadés pouvaient y avoir trouvé refuge en raison de son isolement. Une équipe d’archéologues de l’American University de Washington mène l’enquête sur le terrain. Convaincus que ce territoire a été habité, Daniel Sayers et Becca Peixotto découvrent, sur une île, des preuves d’une ancienne présence humaine. Au fil de leurs recherches, ils mettent au jour les vestiges d’une véritable ville, ayant existé entre le XVIIe et le XIXe siècle.

Lire la suite

La séance du dimanche : Miracle en Alabama

29 Jan

miracle

Miracle en Alabama (The Miracle Worker) est un film américain d’Arthur Penn sorti en 1962. Il est inspiré de l’histoire d’Helen Keller relatée dans son autobiographie « Sourde, muette, aveugle : histoire de ma vie » (1903). Helen Keller ne voit pas, n’entend pas, ne parle pas. Nous sommes en 1887 en Alabama, un État du sud des États-Unis. Une jeune préceptrice, Annie Sullivan, arrive chez les Keller pour tenter d’éduquer l’enfant qui n’a alors aucun moyen de communiquer avec ses proches ou le monde extérieur. Malgré les hostilités d’Helen et de sa famille face à ses méthodes, Annie Lire la suite

La séance du dimanche : l’Aventure Althusser

22 Jan

laventure-althusser

L’Aventure Althusser

 

Le documentaire d’Olivier Oliviero et Adila Bennedjaï-Zou retrace le parcours du philosophe, à l’origine d’une relecture de Marx dans les années 1960:

Le 16 novembre 1980, le philosophe Louis Althusser étrangle sa femme Hélène Rytmann dans leur appartement de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, à Paris, où il enseigne depuis plus de trente ans. Ce crime commis dans une crise de démence, son long internement en institution psychiatrique, puis sa mort, dix ans plus tard, auraient pu l’engloutir dans l’oubli. Il en allait de même pour l’idéologie communiste qu’il a toujours revendiquée, et que la chute du mur de Berlin semblait avoir condamnée. Mais après le triomphe de l’individualisme post-1968 et du néolibéralisme des années 1980, le marxisme d’Althusser et de ses disciples, d’Alain Badiou à Étienne Balibar, connaît un regain de faveur, notamment auprès de la jeunesse, à l’heure du capitalisme mondialisé. En s’appuyant sur de riches archives, mais aussi sur les passionnants témoignages de ses élèves et compagnons – les philosophes Étienne Balibar, Yves Duroux, Jacques Rancière, Lucien Sève, Pierre Macherey… –, Bruno Oliviero et Adila Bennedjaï-Zou dressent le portrait intellectuel et intime du philosophe français qui a voulu réinventer le marxisme sans tourner le dos au communisme, ni quitter le PCF, parce qu’il était, disait-il, « le parti des masses ». Lire la suite

La séance du dimanche : « Lutter…Içi et maintenant », l’Autonomie à la française

15 Jan

« Lutter… Ici et maintenant »

dvd-lutter-ici-et-maintenant

« Quel est le dénominateur commun entre les occupations de logements vides, les mouvements de chômeurs et de précaires, les débordements des mouvements étudiants et la mobilisation contre un projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ? Toutes ces actions, aussi différentes soient-elles, se confondent avec des modes de vie et s’inscrivent dans l’autonomie des luttes : s’organiser sans leader ni parti, en considérant que les pratiques illégales constituent une expression politique à part entière. Dans l’histoire moderne, ce principe existe et s’exprime concrètement depuis la fin des années 60 au sein d’une constellation informelle et hétérogène, minoritaire et souterraine, qu’on appelle parfois la mouvance autonome. » Lire la suite

La séance du dimanche : Backeurs, les bras droits du rap français

8 Jan

Docu réalisé par Inès Belgacem et Matthieu Bidande, pour StreetPress, qui se penche sur les backers. Le backeur est le pote de l’artiste, le bras droit qui le seconde sur scène. Un rôle qui peut devenir frustrant. OGB, S-Pi, Brav, Gros Mo et Sanka racontent leur vie à l’ombre des projecteurs.