Archive | Livre du samedi RSS feed for this section

Livre du samedi : Identités et Cultures / Stuart Hall

24 Juin

Identités et cultures

Politiques des cultural studies

Stuart Hall

À l’heure où se développent en France les premiers cursus d’études culturelles inspirés des cultural studies anglophones et où les politiques de l’identité et des représentations suscitent un intérêt croissant, la publication de ce recueil de quatorze essais classiques du sociologue britannique Stuart Hall constitue un détour nécessaire par les origines multiples et complexes de ce champ de réflexion. Intellectuel de renom international, Stuart Hall nous livre ici une généalogie critique des cultural studies, de leurs fondements théoriques marxistes et gramsciens à leur redéfinition des notions de « culture » et de « populaire », en passant par Lire la suite

Livre du samedi : Histoire mondiale de la France

17 Juin

Histoire mondiale de la France

 

Voici une histoire de France, de toute la France, en très longue durée qui mène de la grotte Chauvet aux événements de 2015.

Une histoire qui ne s’embarrasse pas plus de la question des origines que de celle de l’identité, mais prend au large le destin d’un pays qui n’existe pas séparément du monde, même si parfois il prétend l’incarner tout entier. Une histoire qui n’abandonne pas pour autant la chronologie ni le plaisir du récit, puisque c’est par dates qu’elle s’organise et que chaque date est traitée comme une petite intrigue.

Réconciliant démarche critique et narration entraînante, Lire la suite

Livre du samedi: Les souffrances invisibles / Karen Messing

3 Juin

 

Les souffrances invisibles – Pour une science du travail à l’écoute des gens

Karen Messing a consacré sa vie à la santé des femmes au travail et à « l’invisible qui fait mal ». À travers son parcours insolite, de généticienne à ergonome, elle s’est employée à voir, entendre et traduire les environnements de travail qui rendent malades les gens, et en particulier les femmes. Des ouvriers dans une usine de phosphate qui respiraient des poussières radioactives aux femmes de ménage dans les hôpitaux montréalais et à la gare de l’Est à Paris en passant par les techniciennes de radiologie, les enseignants, Karen Messing a transformé le regard des chercheurs et des syndicalistes pour tenter de réduire ce qu’elle appelle le fossé empathique. Pour enrayer les souffrances invisibles que l’auteure relate avec brio dans cet essai très personnel, elle décrit ce fossé empathique, soit l’insensibilité à l’expérience de l’autre, à laquelle elle s’est heurtée tout au long de son parcours scientifique. Pour elle, ce gouffre qui sépare les travailleurs de statut social inférieur des scientifiques et des classes supérieures est à l’origine de graves problèmes de santé oubliés, ignorés.

Lire la suite

Livre du samedi : La vie et demie / Sony Labou Tansi

20 Mai

 

Chaïdana et les siens sont le jouet d’une violence sans fin : le Guide Providentiel fait régner sur le peuple de Katamalanasie sa dictature absurde et sanglante. Dans ce pays maudit, les vivants ont à peine le droit de vivre et les morts refusent de mourir. Les guerres, les croyances et les amours se succèdent, déroulant la fable visionnaire d’un monde bien réel.

« Au fond, la terre n’est plus ronde. Elle ne le sera jamais plus. La Vie et demie devient cette fable qui voit demain avec des yeux d’aujourd’hui. » Lire la suite

Le livre du samedi / La guerre du Rif : Maroc 1921-1926

13 Mai

 

 

Entre 1921 et 1926, le Maroc est le théâtre d’une véritable guerre : « la Guerre du Rif ». De sa montagne au relief tourmenté, un jeune chef berbère, Abdelkrim, défie les deux puissances européennes qui occupent son pays, la France et l’Espagne. Rien ne semble pouvoir arrêter les troupes du rebelle qui écrasent l’armée d’Alphonse XIII, massacrent des milliers de ses soldats et provoquent la chute de la fragile monarchie parlementaire espagnole. Après l’Espagne, c’est au tour de la France de prendre de plein fouet l’explosion rifaine. Le choc est d’une brutalité inouïe. « La Guerre du Rif » voit se croiser ou s’affronter des hommes aux destins exceptionnels. Dans la canicule des djebels, Lyautey, Juin, de Lattre de Tassigny, Catroux, Giraud connaissent la peur de voir l’armée française battue par des paysans berbères, alors qu’à Paris, Doriot, Cachin et Thorez associés aux surréalistes pourfendent l’impérialisme d’un Painlevé ou d’un Briand. Pétain est appelé en sauveur du sultan du Maroc et en tombeur de Lyautey. Lire la suite

Livre du samedi : La mécanique raciste / Pierre Tévanian

29 Avr

 

Tout le monde ou presque se dit antiraciste. Pourtant, les discriminations se perpétuent dans des proportions massives, et en toute impunité. La Mécanique raciste met à nu, chiffres à l’appui, cette remarquable contradiction. À rebours des discours complaisants faisant du racisme une simple pathologie individuelle ou un réflexe de  » peur de l’autre  » naturel et compréhensible, Pierre Tevanian souligne son caractère systémique et son enracinement dans notre culture. Soucieux de  » connaître pour mieux combattre « , il prend le racisme au sérieux et analyse ses ressorts logiques, esthétiques et éthiques, comme il est d’usage de le faire pour tout système philosophique – à ceci près qu’il s’agit ici de déconstruire une manière perverse de raisonner, de percevoir l’autre et de se concevoir soi-même. Lire la suite

Le livre du samedi : Un monde en pièces – webcomic

22 Avr

Des-qui-tournent

Un Monde en Pièces est une saga de science-fiction politique qui transpose l’actualité sur un gigantesque plateau d’échecs. Se déroulant sur plusieurs tomes, il se pose entre intrigue politique, chasse à l’homme, histoire d’amour et montée du totalitarisme. Un ton emprunté au roman noir, servi par un graphisme en noir et blanc de circonstance.


Synopsis :

Bienvenue sur le Plateau. À New-Ébène, capitale du royaume des Sombres, chaque pièce est à sa place : le Roi trône dans son palais, les Tours gèrent les finances, les Cavaliers assurent l’ordre et les Pions, petites mains du royaume, travaillent dur pour atteindre une Promotion censée les arracher à leur condition. Tandis que tous implorent le Joueur, dieu qui doit les déplacer un jour, les Fous multiplient les actions de déstabilisation pour instaurer le Hasard sur le Plateau. En marge de cette agitation, chaque nuit, des embarcations de fortunes déchargent leur cargaison de misère humaine : ce sont les immigrées du Jeu de Dames, qui fuient leur monde ravagé par la guerre. Lire la suite