Archive | Lu ailleurs RSS feed for this section

O.P.A censuré par la mairie de Bordeaux !!

15 Juin

http://soutien-m.over-blog.com/

Lire la suite

Publicités

#MarcheAdama 2 ans de lutte pour la Vérité et la Justice

14 Juin

[L’appel du 21 juillet par les Quartiers populaires à la mobilisation générale]

Le Comité Adama va se rendre dans plusieurs Quartiers pour faire l’appel du 21 juillet 2018 pour la #MarcheADAMA à Beaumont-sur-Oise.
Lire la suite

La team Biblio’Tess a besoin d’un coup de main

11 Juin

La team Biblio’Tess a besoin d’un coup de main:

« Bonjour à tous !

Samedi 23 juin, de 14h à 18h, Biblio’tess souhaite organiser un après midi Biblio’Kids avec les enfants, autour d activités liées à la lecture, au dessin, etc.

Pour pouvoir réaliser cette action, nous avons besoin de vous tous!
Notre association n’étant pas subventionnée, nous recherchons des personnes proposant des activités et aussi des dons (livres pour enfants neufs, lots divers…).
Lire la suite

Justice pour Angelo : entrée dans notre deuxième année d’une lutte sociale

10 Mai
Le jeudi 30 mars 2017 vers 13h, par une belle journée, des membres de notre famille étaient réunis chez nos parents à Seur, près de Blois, s’apprêtant à partager de la viande grillée dans la cour. Un commando de l’antenne du GIGN de Tours a soudain débarqué en équipement d’assaut, brutalisant et invectivant les personnes présentes, fouillant sans ménagement les lieux, pour finir par abattre sans sommation notre proche Angelo Garand, dans la petite remise sans issue où il s’était juste caché.
Le 30 avril dernier, 13 mois après cette mise à mort, en tant que parties civiles nous aurions dû connaître les réquisitions du procureur, suite à l’information judiciaire dans laquelle deux gendarmes, auteurs de 5 tirs à très courte distance dans le haut du corps d’Angelo, ont été mis en examen pour « violences avec armes ayant entraîné la mort sans intention de la donner« . Mais une demande d’acte d’enquête complémentaire de notre part a donné lieu à l’audition d’un témoin extérieur aux mis en cause et parties civiles. Le délai maximum pour les réquisitions du procureur est repoussé de trois mois à compter de cette audition.
Le 30 mars 2018, une boucle a été bouclée…

Lire la suite

Communiqué du Comité Montreuil Palestine

7 Mai

 

 

Communiqué suite à la convocation de la  présidente Fouzia Adel du comité Montreuil Palestine.

Rendez-vous Lundi 14 Mai Salle Résistance à partir de 19h à l’évènement sur La solidarité des villes de France avec la Palestine: Lire la suite

Marx Attak!!

5 Mai

 

 

Il y a  200 ans, le 5 mai naissait Karl Marx. L’occasion pour chacun(e) et chacune de relire le manifeste du parti communiste pour mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons :

« La bourgeoisie ne peut exister sans révolutionner constamment les instruments de production, ce qui veut dire les rapports de production, c’est-à-dire l’ensemble des rapports sociaux. Le maintien sans changement de l’ancien mode de production était, au contraire, pour toutes les classes industrielles antérieures, la condition première de leur existence. Ce bouleversement continuel de la production, ce constant ébranlement de tout le système social, cette agitation et cette insécurité perpétuelles distinguent l’époque bourgeoise de toutes les précédentes. Tous les rapports sociaux, figés et couverts de rouille, avec leur cortège de conceptions et d’idées antiques et vénérables, se dissolvent; ceux qui les remplacent vieillissent avant d’avoir pu s’ossifier. Tout ce qui avait solidité et permanence s’en va en fumée, tout ce qui était sacré est profané, et les hommes sont forcés enfin d’envisager leurs conditions d’existence et leurs rapports réciproques avec des yeux désabusés. 

Poussée par le besoin de débouchés toujours nouveaux, la bourgeoisie envahit le globe entier. Il lui faut s’implanter partout, exploiter partout, établir partout des relations. 

Par l’exploitation du marché mondial, la bourgeoisie donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays. Au grand désespoir des réactionnaires, elle a enlevé à l’industrie sa base nationale. Les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore chaque jour. Elles sont supplantées par de nouvelles industries, dont l’adoption devient une question de vie ou de mort pour toutes les nations civilisées, industries qui n’emploient plus des matières premières indigènes, mais des matières premières venues des régions les plus lointaines, et dont les produits se consomment non seulement dans le pays même, mais dans toutes les parties du globe. A la place des anciens besoins, satisfaits par les produits nationaux, naissent des besoins nouveaux, réclamant pour leur satisfaction les produits des contrées et des climats les plus lointains. A la place de l’ancien isolement des provinces et des nations se suffisant à elles-mêmes, se développent des relations universelles, une interdépendance universelle des nations. Et ce qui est vrai de la production matérielle ne l’est pas moins des productions de l’esprit Les œuvres intellectuelles d’une nation deviennent la propriété commune de toutes. L’étroitesse et l’exclusivisme nationaux deviennent de jour en jour plus impossibles et de la multiplicité des littératures nationales et locales naît une littérature universelle. 

Par le rapide perfectionnement des instruments de production et l’amélioration infinie des moyens de communication, la bourgeoisie entraîne dans le courant de la civilisation jusqu’aux nations les plus barbares. Le bon marché de ses produits est la grosse artillerie qui bat en brèche toutes les murailles de Chine et contraint à la capitulation les barbares les plus opiniâtrement hostiles aux étrangers. Sous peine de mort, elle force toutes les nations à adopter le mode bourgeois de production ; elle les force à introduire chez elle la prétendue civilisation, c’est-à-dire à devenir bourgeoises. En un mot, elle se façonne un monde à son image.  Lire la suite

Ce 1er mai à Paris: Oklm!

1 Mai

Lire la suite