Archive | Mobilisé-e-s! RSS feed for this section

17 octobre 1961 : « 50 ans après, je suis là »

17 Oct

 

Un film de la plasticienne Ariane Tillenon, à partir des images de la marche du cinquantenaire du 17 octobre 1961, en 2011.

Publicités

Mémoires vivantes des luttes des quartiers populaires

17 Oct

Mémoires vivantes des luttes des quartiers populaires

Samedi 28 octobre 2017 à Vaulx-en-Velin (banlieue LYON)

En hommage à Wahid Hachichi, Lahouari Ben Mohamed, Thomas Claudio, Adama Traoré et TOU-TE-S les autres

Samedi 28 octobre 2017 à Vaulx-en-Velin, salle des Amphis, rue Pierre Cot, se tiendra une rencontre publique avec des acteurs et actrices des luttes historiques des quartiers populaires, ponctuée de débats et de créations artistiques.

Cette soirée, où se mêleront interventions, films, débats, spectacles, expositions, a pour but de sensibiliser les jeunes générations sur les questions de valorisation des mémoires vives et vivantes des luttes contre les discriminations et pour la justice sociale, à Vaulx-en-Velin et ailleurs depuis plus de 30 ans.

L’action est destinée à tous ceux qui veulent bien admettre que le souci de justice a d’autres exigences que le rabâchage d’idées toutes faites. Cet événement est un effort collectif de transmission d’un héritage et de maintien des valeurs, un moyen de rétablir la mémoire, de restituer l’authenticité des faits. Si les luttes et les mobilisations ont pu contribuer à supporter un traumatisme subi, après des faits de discriminations, un drame, une injustice, la perte d’un être cher, ce besoin de résilience, et la nécessité de rentrer dans un processus de réparation, porte peu à peu les victimes à ne plus être des témoins passifs, mais bien les protagonistes de leur propre histoire.

Par une approche mémorielle, nous vous invitons à un programme qui entre en résonance permanente avec l’actualité et la création : Lire la suite

Non à l’immense plan social sur les emplois aidés !

16 Oct

Avec une violence inouïe, le gouvernement vient de décider la suppression de 150 000 emplois aidés dès 2017, et 110 000 supplémentaires en 2018. Compte tenu de la fragilité des associations, beaucoup déboucheront sur des licenciements. Cet immense plan social a été décidé sans aucune concertation et dans une approche strictement comptable. Il témoigne d’une ignorance et d’un mépris de la société civile, qui semble pour le gouvernement se réduire aux start-up et aux entrepreneurs sociaux. Cette décision est catastrophique pour des dizaines, et bientôt des centaines de milliers de salarié.e.s privés d’emploi, pour des milliers de collectivités incapables d’assurer la continuité du service public, pour la survie de milliers d’associations et pour les populations aidées. C’est une atteinte grave à la dignité des personnes, à l’accès au droit, à la solidarité, aux pratiques culturelles, sportives et éducatives, au vivre ensemble.

Les associations ne se définissent pas seulement par un « modèle économique », mais par un modèle social, démocratique, humain fait d’émancipation, de respect des droits fondamentaux, d’égalité, mais aussi de coopération, de générosité. L’innovation sociale, ce n’est pas l’ubéralisation de la société, mais l’invention sans cesse renouvelée de réponses sur le terrain aux besoins des habitant.e.s et aux aspirations des citoyen.ne.s dans la fraternité. Le retour au XIXe siècle qu’on nous propose est archaïque et invivable.

C’est pourquoi les organisations et les citoyens signataires demandent :
un moratoire sur la suppression des emplois aidés en 2017-2018, c’est-à-dire de nouvelles instructions à Pôle emploi et aux services déconcentrés de l’État pour renouveler les contrats aidés sur la base des critères de début 2017, sans se limiter à des aménagements à la marge en fonction des protestations ; Lire la suite

TURTLE CUP / 22 octobre

12 Oct

Tournoi de solidarité pour Tortue


Salut à tous, on organise un tournoi de foot pour récolter des thunes pour notre Pote qui est en prison.
Le tournoi aura lieu le dimanche 22 octobre à partir de 12h au stade de la motte à Bobigny.
Ce sera des matchs à 7 joueurs.
On demande 50e par équipe.
Il y aura un barbecue et une buvette sur place.
Plusieurs stands seront à disposition comme un graph sur cellophane et de la musique.

Stade de la motte
Adresse : 59 rue Marcel cachin Bobigny 93000

Délibéré du procès : affaire quai de Valmy

9 Oct

Policier fantôme et vengeance d’État


Mercredi 11 octobre aura lieu le délibéré, au TGI de Paris, de l’affaire du Quai de Valmy. Cette séquence judiciaire, ou plus précisément politique, s’inscrit pleinement dans la répression du mouvement social. Le procès a permis de mettre en évidence le vide du dossier d’accusation mais surtout sa construction politique, il suffit de prêter attention aux paroles du procureur, représentant de l’État qui reconnaît lui même l’absence de preuves à l’encontre de certains prévenus :

« On est sur un cumul de détails qui, à la fin, fera peut-être une preuve, ou pas, pour le tribunal »

Ce vide judiciaire mais trop plein politique s’incarne avec les images, vidéos qui via leur utilisation absurde permet d’accuser n’importe qui de n’importe quoi. L’élément crucial, politique, de ce procès s’incarne par une personne, ou plutôt son absence. L’’accusation se base sur le témoignage d’un témoin qui se révèle être membre de la Direction du Renseignement de la Préfecture de Police de Paris. Témoin, membre des force de l’ordre, mais qui n’a pas témoigné au cours du procès, et à refuser aux cours des auditions de répondre aux questions des avocats de la défense. Ce témoignage, pierre angulaire de l’accusation, se réduit à une absence, un anonymat et un silence d’un membre assermenté des force de l’ordre et qui pose question. Lire la suite

« Migrant-e-s agé-e-s: les oublié-e-s de l’histoire »

5 Oct

Lire la suite

Forum Justice à la mémoire de Wahid Hachichi

4 Oct

Forum Justice à la mémoire de Wahid Hachichi

Samedi 28 octobre 2017 à Vaulx-en-Velin

 

 

Mémoires vives des Quartiers Populaires (ci-dessus affiche de 1983)

En hommage à Wahid Hachichi, Lahouari Ben Mohamed, Thomas Claudio, Adama Traoré et TOU-TE-S les autres

Samedi 28 octobre 2017 à Vaulx-en-Velin, salle des Amphis, rue Pierre Cot, se tiendra une rencontre publique avec des acteurs et actrices des luttes historiques des quartiers populaires, ponctuée de débats et de créations artistiques.

Cette soirée, où se mêleront interventions, films, débats, spectacles, expositions, a pour but de sensibiliser les jeunes générations sur les questions de valorisation des mémoires vives et vivantes des luttes citoyennes contre les discriminations, et pour la justice sociale, à Vaulx-en-Velin depuis plus de 30 ans.

L’action est destinée à tous ceux qui veulent bien admettre que le souci de justice a d’autres exigences que le rabâchage d’idées toutes faites. Cet événement est un effort collectif de transmission d’un héritage et de maintien des valeurs, un moyen de rétablir la mémoire, de restituer l’authenticité des faits. Si les luttes et les mobilisations ont pu contribuer à supporter un traumatisme subi, après des faits de discriminations, un drame, une injustice, la perte d’un être cher, ce besoin de résilience, et la nécessité de rentrer dans un processus de réparation, porte peu à peu les victimes à ne plus être des témoins passifs, mais bien les protagonistes de leur propre histoire.

Par une approche mémorielle, nous vous invitons à un programme qui entre en résonance permanente avec l’actualité et la création : Lire la suite