Archive | Vu du quartier RSS feed for this section

Rétablir la vérité / Justice pour Adama

7 Déc

o_e5fd5cf6c0d72f9b_001

Lire la suite

Image

Qui sera le prochain?

6 Déc

adama

La séance du dimanche : La tentation de l’émeute

4 Déc

la-tentation-de-l-emeute_pf

LA TENTATION DE L’EMEUTE

Qu’a-t-on fait pour éviter que les émeutes de 2005 se renouvellent ? Que sont devenus les émeutiers et que reste-t-il de leur motivation ?
Les médias, le pouvoir politique, la hiérarchie policière et les experts de tout bord ont souvent simplifié le débat et réduit au silence la population des quartiers concernés.
C’est à eux que ce film veut rendre la parole : émeutiers d’hier ou de demain, parents, éducateurs ou simples acteurs de la vie locale. Ils s’appellent Moussa, Mara, Paul ou Penda. Ils habitent aux Hautes-Noues, quartier populaire de Villiers-sur-Marne, marqué comme tant d’autres par la pauvreté, le chômage des jeunes et la ségrégation urbaine.
Ils nous disent les raisons de leur colère, et ce qui parfois en découle : la tentation de l’émeute.

Film documentaire de Benoit Grimont, Samuel Luret et Marwan Mohammed. Lire la suite

Beaumont-sur-Oise : l’idéal type d’une gestion néo-coloniale des quartiers populaires

1 Déc

Plus rien ne nous surprend dans la gestion des revendications des quartiers populaires par la République française et pourtant, il y a tant à dire.
Les réactions institutionnelles face aux mobilisations pour la justice et la vérité autour de la mort d’Adama Traoré sont un nouvel exemple de la brutalité et du mépris de la République pour les habitants des quartiers populaires. A Beaumont, la mobilisation autour de la famille Traoré bouscule l’Etat français et l’oblige à déployer toute la gamme de ses politiques et répressions néo-coloniales.
La plus souvent utilisée, c’est bien sûr la violence légitime de l’Etat, dont les habitants de Beaumont ont pu avoir un aperçu dès les premières heures de mobilisation devant la gendarmerie
, mais aussi lors des descentes de gendarmerie dans le quartier de la famille Traoré.

A chaque fois, des habitants pacifiques ont eu le droit aux coups de matraque et aux gaz de la gendarmerie. La violence d’Etat a accompagné chacune des manifestations de la famille Traoré pour faire valoir ses droits, y compris lors du rassemblement à Paris, où la manifestation a été nassée et n’a pas pu avoir lieu.
Cette violence déployée pour faire peur a eu un effet inverse : elle a renforcé la conviction et la détermination de la famille et de ses soutiens.

capture-du-2016-11-24-19-54-21

Détermination que l’on retrouve dans chacune des Lire la suite

Retour sur la médiation autonome du quartier de Boyenval / Communiqué de La vérité pour Adama

30 Nov

beeaumont

Mercredi 23 novembre au soir, Youssouf et Bagui Traoré ont étés placés en détention provisoire, par le tribunal de Pontoise au fait de la soirée du jeudi 17 novembre. Ils sont accusés, sans preuves avérées, d’ « outrage », « rébellion » et « menaces de mort » sur agents des forces de l’ordre. La plainte est portée par 9 policiers municipaux, soutenu par le témoignage des gendarmes de la ville. Cette décision de justice, nous ne pouvons pas la prendre autrement que comme un acharnement des institutions policières et judiciaires, et de la gendarmerie envers notre famille, et une intimidation afin de détruire notre cellule familiale. Nous sommes satisfaits par ailleurs d’avoir obtenu le dépaysement à Paris de l’instruction sur la mort d’Adama et que le tribunal de Pontoise ne sera pas responsable de la procédure. Nous avons depuis gagné en rage et en courage. Nous saurons aller de l’avant et continuer le combat.
Notre frère, ami, fils, Adama a été tué lors de son interpellation par les gendarmes de la ville de Beaumont sur Oise le 19 juillet dernier. Nous exigeons toujours leur mise en examen. Pour toute réponse, ses petits frères dorment en prison. Leur tort a été de se battre pour la justice et la vérité. Il est hors de question pour nous de faiblir. La force de notre lutte tire sa source dans le soutien local des habitants de Beaumont sur Oise et du quartier de Boyenval. Nous savons nous organiser pour concentrer nos forces dans le quartier et nous sommes fiers de ce que nous avons accomplis en quelques mois. Nous ne sommes pas seuls, nous l’avons réalisé jeudi soir dernier.
Mercredi soir, devant l’incendie d’une façade d’immeuble et l’agression d’un chauffeur de bus, l’incendie de ce bus et d’autres voitures, les habitants ont été abandonnés par les forces de l’ordre et les secours. Ce sont les locataires, dont Samba Traoré, le frère d’Adama, qui se sont appliqués tant bien que mal à éteindre les flammes, au risque de se blesser grièvement. Le lendemain matin, la maire Nathalie Groux est venue visiter le quartier, voulant exhiber son soutien aux habitants qui ont dû faire face à ces violences seuls. Cette visite de formalité n’a pas impressionné les habitants. Nous avons appelé le soir même à une réunion dans le quartier. Nous partagions le sentiment d’abandon exprimé ce soir-là par les habitants. Nous le vivons depuis le 19 juillet. Nous regrettons, tout comme eux, les événements de la veille, mais nous ne pouvons pas en être tenus pour responsable et les habitants le savent. Ils ont fait la part des choses. Ils sont conscients que la famille Traoré ne soutient aucune forme de violence. La première des violences s’est faite le 19 juillet, lorsqu’Adama est mort dans les locaux de la gendarmerie, et celle-ci n’a toujours pas été réprimandée. Nous sommes reconnaissants envers les habitants qui l’ont compris. Ils restent soudés et ont réitéré leur soutien total à notre famille et notre combat. Voilà pourquoi nous sommes restés toujours plus forts devant toutes les difficultés que nous rencontrons depuis 5 mois. Le combat est local, nous le savions dès le lendemain de sa mort. A présent, le voilà national et international. Nous continuerons sur cette voie. Habitant la ville depuis 30 ans, nous chérissons tous les liens que nous avons tissé au fil des années et nous nous appuyons dessus pour continuer notre combat.
Aussi, avons-nous aussi mis en place une médiation autonome, afin Lire la suite

Vérité & Justice pour Adama – B James

28 Nov

#JeSoutiensLaFamilleTraoré

#LibérezYoussoufEtBagui

#VéritéEtJusticePourAdamaTraoré

Pas de Respect, Pas de Paix ! / On est là , collectif d’habitants de Saint Jacques.

27 Nov

ccioien-page-001

Lire la suite