Archive | Toujours là! RSS feed for this section

Ciné-club « L’art et la résistance dans le cinéma palestinien » / 29 janvier

17 Jan

fcpCiné-club « L’art et la résistance dans le cinéma palestinien »

 

Pour la deuxième Séance du Ciné-Club du Festival Ciné-Palestine, nous vous donnons rendez-vous le dimanche 29 Janvier 2017 à partir de 16h au Bar Le Lieu-Dit.
6 rue Sorbier, Paris 20e / Métro Ménilmontant (Ligne 2) ou Gambetta (Ligne 3)/ Bus n°96
La thématique choisie pour cette projection est « l’art de résister »

▪︎Au Programme :
Sélection de courts métrages autour de l’art et la résistance, dans le cinéma palestinien
Programmation issue de la 2e édition du FCP.
Démarrage des projections à 16h dans l’ordre suivant :
➜A Boy, a Wall, and a Donkey (2008, 5′) d’Hany Abu-Assad.
➜ Ismail (2012, 28′) de Nora Alsharif
➜ Maqloubeh (20?, 10′) de Nicolas Damuni
➜ House (2013, animation, 4′) d’Ahmad Saleh
➜ Discussion/Pause
➜ Drawing for better dreams (2015, 4′) de Dia’Azzeh et May Odeh
➜ Journey of a freedom fighter (2014, 30′) de Mohamad Moawia
➜ Nation Estate (2012, 9′) de Larissa Sansour
➜ Discussion avec les membres du FCP
—————————————————————————————
▪︎Synopsis des films Lire la suite

Marche « Vérité et justice pour Sakine, Rojbîn et Leyla » / samedi 7 janvier

6 Jan

marche

Sakine, Rojbîn et Leyla militantes kurdes assassinées à Paris le 9 janvier 2013

Nous exigeons la vérité, toute la vérité et enfin la justice !

Appel à manifester samedi 7 janvier 2017, Gare du Nord, 11h

Le mercredi 9 janvier 2013 est gravé à tout jamais comme un jour noir dans l’histoire kurde. Ce jour-là, les militantes kurdes Sakine Cansiz, Fidan Dogan (Rojbîn) et Leyla Saylemez étaient froidement assassinées d’une balle dans la tête, dans les locaux du Centre d’Information du Kurdistan, situés au 147 rue La Fayette, à Paris.

De nombreux éléments de l’enquête, notamment un enregistrement sonore et un document écrit publiés sur internet un an après le crime, font apparaître que le meurtrier présumé, Ömer Güney, avait agi pour le compte des services secrets turcs (MIT), comme le confirme le réquisitoire pris par le parquet dans cette affaire : « de nombreux éléments de la procédure permettent de suspecter l’implication du MIT dans l’instigation et la préparation des assassinats. »
Lire la suite

Bonne Année 2017 !!

1 Jan

Bonne Année 2017 à la famille, aux papas et mamans, aux frères et aux sœurs, aux cousines et cousins, à notre quartier, aux quartiers d’à côté, à tous les quartiers du monde, aux militant-e-s de terrain qui se battent et qui ne lâchent rien, à ceux qui utilisent leur bulletin de vote pour construire un monde moins pire et à toutes celles et ceux qui ne votent plus conscients que leur voix n’a jamais été entendue, aux noyaux durs des 4 coins de l’Hexagone, aux bretons, aux nordistes, aux sudistes qui tiennent le Cap, aux camarades basques, aux militants corses antiracistes, à celles et ceux des périphéries des villes du sud, aux nôtres qui tentent de construire des alternatives dans les friches industrielles du centre et de l’est, une pensée au IVème Cercle, au miroir noir, QXXI, aux rebelles qui ne rentrent pas dans des cases, aux zonard.e.s des ZAD du monde entier, aux sociologues qui font de leur militantisme un sport de combat, aux sportives et sportives qui ne blaguent pas et qui ont un cœur et des biceps gros comme ça, aux footeux du dimanche qui se mobilisent pour la Cause, à celles et ceux qui ont la garde serrée sur et hors du ring, aux MC qui rappent pour la cause et le mouvement et dont les textes ne sont pas juste une posture occasionnelle, à tous les BWA, aux graffeurs qui mettent de la couleur en bord de manifs, aux yeux qui ne se contentent pas de regarder, à celles et ceux de nos camarades qui nous ont quitté cette année, toutes et tous les camarades kurdes et turc.que.s tombées pour une juste cause, aux nôtres dont les familles ont été endeuillées par des brutalités sécuritaires, aux nôtres qui sont partis de mort lente ou violente, derrière les barreaux, à un checkpoint ou dans une explosion.

Aux camarades Grecs qui tiennent bon face à la désillusion et aux coups de boutoir des libéraux et des traîtres, aux compagnons italiens toujours sur la brèche, au peuple palestinien qui montre l’exemple en restant fier et invaincu, au peuple Kurde organisé qui croit en ce qu’il fait et nous ouvre un chemin, aux militants des classes populaires des USA qui se mobilisent contre les injustices sociales et raciales, à l’America Latina, et plus largement à la Pachamama de l’Alaska jusqu’en Patagonie et à 524 ans de lutte acharnée contre le terrorisme et le colonialisme occidental, aux révolutionnaires syriens abandonnés par tous, à Alep la martyre on n’oubliera pas qui était là et surtout qui s’est réjoui du martyr, au Yémen oublié et bombardé, aux Rohingyas persécutés et massacrés, à tout le continent Africain qui résiste à la pression économique et qui lentement mais sûrement balaient le continent des autocrates.

Au peuple Rrom, à nos frères et nos sœurs en prison droit commun ou politique, on va vous aider a scier vos barreaux, à tou.te.s les enfermées,  à toutes et tous les condamnés d’avance par la logique de l’État d’urgence, à ceux qui se battent pour leur dignité avec ou sans papiers, une grosse pensée aux migrants d’où qu’ils viennent ou aillent, aux chibanis et aux enfants du monde entier, aux proches qui sont au bled ou en exil, aux solidaires, aux solitaires, aux camarades, aux révolutionnaires au bled, aux compagnons, à celles et ceux qui payent pour avoir fait tomber la chemise du patronat, au prolétariat cosmopolite, à la classe ouvrière, les darons éboueurs, les daronnes qui taffent dans les travaux sanitaires dans la douleur, aux femmes en lutte du monde entier, aux paysans en lutte, aux silencieux qui tracent une ligne dans le désert, à ceux qui pourront jamais se payer du foie gras (halal ou pas) ainsi qu’aux végétariens, à tous ceux qui survivent dans le monde des minimas sociaux et de la précarité, à toutes les diasporas, aux antifas voilées ou pas, aux bundistes du XXIème siècle et aux minorités qu’on n’entend pas assez, aux mauvais genres qu’on ne peut pas théoriser, aux Latinos Unidos, aux réfugiés, aux apatrides, à tous les peuples du monde, à l’Humanité qui résiste (nos parents nous ont appris à ne pas rester à terre), aux « Paris Antifa, ma gueule! » du monde entier, aux personnes qui bougent même quand les plus grands se font taper dessus, aux k-soces qui font des fautes sur les vrais murs et ailleurs, à la jeunesse déter et enragée, au Petit Bard qui résiste et qui n’a jamais joué petit bras, a ceux qui résistent dans l’ombre, a celles et ceux que l’empathie tuera, aux charbonneurs de l’ombre, a ceux qui assument qui ils sont et qui tiennent la ligne, a nos mômes qui grandissent dans ce monde de fêlés, a celles qui portent la vie, transmettent l’amour et la dignité, et qui font pousser les mômes trop souvent seules, aux sans voix, à ceux qui prennent le temps de dire bonjour à ceux qui tendent la main,  à ceux qui serrent les dents, qui continuent le combat, qui partagent ce qu’ils ont et qui écoutent et gardent la tete haute à celles et ceux qui nous lisent et aussi aux gens qui nous lisent pas encore et mêmes à ceux qui bavent sans pouvoir nous mordre, aux militant.e.s qui utilisent Quartiers Libres comme un outil pour leurs luttes, aux visibles ou non « qui cherchent des complices », à celles et ceux qui savent que la tempête est sur nous et qui s’organisent en sous-sol, à toutes celles et ceux qui veulent construire une force révolutionnaire et qui sont en Première Ligne et rendent Coup pour Coup : malgré tout ce qui va nous dégringoler sur le coin de la gueule, bonne année 2017 même si elle est partie pour être dure et sale!! Le monde pour TOUS et TOUTES ou rien chico et chica.

On vous souhaite un moral à toute épreuve, une santé inoxydable afin de lutter et tenir la ligne, et à défaut qu’elle soit prospère, on espère que cette année civile 2017 soit couronnée de succès dans les luttes ! La pression monte, la température sociale grimpe et semble même déteindre sur la météo, notre courage et notre détermination à rendre les choses meilleures aussi, parce qu’on n’a pas le choix : ce sera égalité et justice pour toutes et tous ou rien!

Plus un pas en arrière !

Vérité et Justice pour Wissam El Yamni

27 Déc

wissam

Vendredi 6 janvier 2017 – Des évènements pour les 5 ans de la mort de Wissam El Yamni à Clermont-Ferrand

Salle Georges Conchon – 3 rue Léo Lagrange – Clermont Ferrand Lire la suite

E.One (Première Ligne) « La vérité »

26 Déc

E.One (Première Ligne) « La vérité » (Prod: Many the Dog) #WilliamBlake

Image

#FelizNavidadDeLucha

24 Déc

noel-1

Meeting de Solidarité: Libérez Youssouf et Bagui Traoré

9 Déc

meeting-solidarite

Mercredi 23 novembre au soir,Youssouf et Bagui Traoré ont été placés en détention provisoire au vu des faits dont ils sont accusés, sans preuves avérées, du 17 novembre dernier devant la mairie de Beaumont-sur-Oise. Pour rappel, la famille et les habitants de la ville désiraient, comme il en ont le droit, assister au conseil municipal du jeudi 17 novembre. Ils ont été empêchés d’entrer puis gazés. Plus tard dans la soirée, le quartier de Boyenval a dû faire face à la violence des gendarmes qui ont brutalisé des habitants ayant pourtant levé les mains. Youssouf et Bagui sont accusés par 9 policiers municipaux d’ « outrage », « rébellion » et
« menaces ». La plainte est aussi soutenue par le témoignage des gendarmes de Beaumont-sur-Oise. Ayant refusé la comparution immédiate, ils ont été placés en détention jusqu’au 14 décembre prochain, date de leur jugement.

Le conseil du 17 novembre ayant été reporté au mardi 22 novembre au soir, Youssouf et Bagui ont été arrêtes le mardi matin. Cette orchestration vise à criminaliser la famille et déstabiliser leur lutte par la destruction de leur cellule familiale. Nous ne pouvons ne voir là qu’un acharnement. Youssouf et Bagui sont accusés sans preuves de violences sans avoir ne serait-ce que provoqué la violence des gendarmes. Adama est mort dans les locaux de la gendarmerie de Persan, et alors que sa famille réclame toujours la mise en examen des gendarmes, les frères d’Adama dorment en prison. Lire la suite