Archive | mai, 2018

Lamine Dieng, 11 ans déjà !

31 Mai

Lire la suite

Publicités

Barbès Blues au temps du couvre-feu (85) / Farid Taalba

30 Mai

Barbès Blues au temps du couvre-feu / épisode précédent

-Ah, maître, je vous envie. J’aimerais avoir votre flegmatisme en ces temps difficiles qui ne font pourtant que s’emmancher.

– Parlons de toi alors ! Comment vas-tu ? Et tes histoires, ça s’est calmé ?

– D’une certaine manière, oui !

– Que veux-tu dire par-là ?

– Le maquis a décrété que tous les conflits d’honneur devaient être suspendus et qu’il ne tolèrerait pas non plus qu’on porte un litige devant une juridiction française si ce n’est la sienne.

– Et qu’as-tu fais ? Lire la suite

Image

Week-End Antifasciste de Lutte et d’Hommage / 1-3 juin

29 Mai

Des figues en avril / Tournée du Sud

28 Mai

Le film « Des Figues en Avril » dessine le portrait drôle et bouleversant de Messaouda Dendoune, filmé par son fils Nadir. Au delà de la personnalité attachante, malicieuse, déterminée et passionnée de la vieille dame de 82 ans, on la découvre au quotidien dans son deux pièces de l’Ile Saint Denis, ponctué par Lire la suite

La séance du dimanche – Le jazz: une arme secrète –

27 Mai

En 1956, les États-Unis mettent au point une nouvelle arme inattendue contre l’Union soviétique : le jazz. Pour triompher dans la compétition tous azimuts instaurée par Eisenhower, il s’agit de conquérir les esprits par la musique. En envoyant Louis Armstrong, Duke Ellington, Dizzy Gillespie ou Dave Brubeck – les « Jazz ambassadors » – se produire à l’étranger avec leurs groupes, où se mêlent musiciens blancs et noirs, le gouvernement américain entend redorer le blason du pays, face aux critiques soviétiques visant notamment la ségrégation raciale. Pourquoi des artistes noirs, toujours victimes de discrimination dans leur pays, acceptent-ils de véhiculer l’image mensongère d’une Amérique pionnière de la liberté, de l’égalité et de la tolérance ? Alors que Lire la suite

Livre du samedi : Pourquoi les pauvres votent à droite / Thomas Frank

26 Mai

Pourquoi les pauvres votent à droite

Thomas Frank

Depuis des décennies, les Américains assistent à une révolte qui ne profite qu’à ceux qu’elle est censée renverser.Les travailleurs en furie, forts de leur nombre, se soulèvent irrésistiblement contre l’arrogance des puissants. Ils brandissent leur poing au nez des fils du privilège. Ils se gaussent des affectations délicates des dandys démocrates. Ils se massent aux portes des beaux quartiers et, tandis que les millionnaires tremblent dans leurs demeures, ils crient leur terrible revendication :  » Laissez-nous réduire vos impôts !  » L’État le plus pauvre des États-Unis a réélu George W.Bush avec plus de 56 % des suffrages aux dernières élections. Pourtant, le New Deal avait sauvé la Virginie-Occidentale de la famine pendant les années 1930. Et ce bastion démocrate fut ensuite un des très rares États à voter contre Reagan en 1980. Alors, républicaine, la Virginie-Occidentale ? L’idée semblait aussi biscornue que d’imaginer des villes  » rouges  » comme Le Havre ou Sète  » tombant  » à droite. Justement, cette chute est déjà intervenue… Car cette histoire américaine n’est pas sans résonance en France. Lire la suite

Main dans la main… l’État et les néofascistes RÉSISTONS ENSEMBLE – N° 173 – mai/juin 2018

25 Mai

 

Main dans la main… l’État et les néofascistes

Le col de l’Echelle (Hautes-Alpes), à 1762 mètres d’altitude, est actuellement couvert de neige, il sépare la France de l’Italie. Les routes sont coupées. Un groupe grimpe, raquettes aux pieds, soutenu par 2 hélicoptères (!), avion et drones… Pour sauver des alpinistes en danger ? Vous n’y êtes pas du tout. Il s’agit d’une centaine de néofascistes de« Génération identitaire », des français, des hongrois, des italiens… qui sont partis à la chasse aux migrants (comme déjà en août dernier avec le navire CSTAR en chasse sur la mer méditerranée voir RE 165).
Avec leur banderole déployée « Defend Europe » et des grillages en plastique, leur but est de repousser des migrants à bout de forces, gelés, vers l’Italie. Cette expédition spectaculaire était surveillée par les gendarmes, mais ils ont laissé faire. Mis à part un communiqué bidon, la justice classe l’affaire et les néofascistes jubilent.
Alors que des militants qui ont secouru des migrants sur un col voisin en réaction à la marche de la Génération identitaire, eux sont poursuivis et risquent 5 ans de prison comme les « trois de Briançon » qui passent au tribunal de Gap le 31 mai.
Deux poids, deux mesures ? Non c’est plus que ça. La nouvelle loi « asile et immigration » maintient le Lire la suite