La séance du dimanche : Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945

8 Mai

C’est le 8 mai 1945, le régime nazi est écrasé. Le monde est « enfin en paix« . C’est comme ça que l’histoire est racontée dans les écoles et les livres.
La France fait partie du camps des vainqueurs. On oublie que longtemps que la France avait un pied dans chaque camp et que ses classes dominantes ont vite fait le choix de la collaboration.
Les résistants, en grande majorité communistes, étaient considérés comme des terroristes. Question de point de vue.
Le 8 mai 1945, le Parti Communiste Français se retrouve avec des ministres au gouvernement provisoire et fait le choix de participer à la « reconstruction du pays » sans trop vouloir s’appesantir sur le passé du pays et comment s’est bâtit sa richesse.
Dans ce contexte de sortie de guerre et de mise en place d’un Nouvel Ordre Mondial, encore un, les peuples colonisés qui ont participé à l’effort de guerre se révoltent et demande un truc impensable : l’égalité.

La pression monte, les militants s’organisent. Impossible de concéder un simulacre de tolérance pour les intérêts économiques français fragilisés par la tournure qu’a pris la guerre. La répression s’abat de manière féroce qui vaut bien celle de n’importe quel occupant.

unseulheroslepeuple

Le massacre de Sétif ouvre la page des guerres d’indépendance des peuples colonisés par les européens.

Frantz Fanon qui s’est engagé contre le nazisme prendra logiquement fait et cause pour la lutte du peuple algérien.
Il explique parfaitement pourquoi les casseurs et les terroristes qui luttent contre le pouvoir dominant sont obligés de ne pas faire dans la dentelle:

Le colonialisme n’est pas une machine à penser, n’est pas un corps doué de raison. Il est la violence à l’état de nature et ne peut s’incliner que devant une plus grande violence.

Aimé Césaire a décrit de manière lucide ce qu’est le colonialisme et a mis en évidence les contradictions du Parti Communiste Français.

 

Le grave est que «l’Europe» est moralement, spirituellement indéfendable.
Et aujourd’hui il se trouve que ce ne sont pas seulement les masses européennes qui incriminent, mais que l’acte d’accusation est proféré sur le plan mondial par des dizaines et des dizaines de millions d’hommes qui, du fond de l’esclavage, s’érigent en juges.

On peut tuer en Indochine, torturer à Madagascar, emprisonner en Afrique, sévir aux Antilles. Les colonisés savent désormais qu’ils ont sur les colonialistes un avantage. Ils savent que leurs «maîtres» provisoires mentent.
Donc que leurs maîtres sont faibles.
Et puisque aujourd’hui il m’est demandé de parler de la colonisation et de la civilisation, allons droit au mensonge principal à partir duquel prolifèrent tous les autres.

Colonisation et civilisation ?

Aimé Césaire

 

 

Publicités

Une Réponse to “La séance du dimanche : Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Colonialisme | Pearltrees - 8 mai 2016

    […] Henri Alleg, auteur de "La Question", est mort. Thème 4: Colonisation et décolonisation. Colonialism. Vacance de la colonie. La séance du dimanche : Les massacres de Sétif, un certain 8 mai 1945 | Quartiers libres. […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :