Vive la France

20 Juil

 

vive-la-france-19juillet

Paris 19 juillet 2014, la manifestation de soutien au peuple palestinien interdite et réprimée.

On s’est toujours méfié des gens qui nous disaient qu’il fallait rendre hommage à son pays, être fidèle à son drapeau, chanter la Marseillaise, être fier.e de sa nation. Ce qui s’est passé samedi 19 juillet nous conforte dans notre légitime défiance. L’interdiction de la manifestation de soutien au peuple palestinien nous rappelle qu’il n’y a que deux cotés à une matraque. Il y a ceux qui tiennent le manche e et il y a ceux qui prennent les coups !

Le drapeau français n’est pas notre symbole: trop de tortures, trop de crimes et trop d’injustices ont été commis en son nom. Que nous proposent celles et ceux qui nous reprochent de parfois siffler la Marseillaise et de huer le drapeau, L’UMP, le PS, le Front National, les nationalistes d’Alain Soral, la LDJ et les pro-Israéliens qui paradent avec le drapeau de la République française? Que nous proposent-ils ? De nous regrouper sous le drapeau français pour chanter l’appartenance a une même patrie ? Ce coup-là, on l’a déjà fait aux Harkis, ce coup-là le parti socialiste nous l’a déjà fait avec SOS Racisme: tous potes, mais pour que « vive la France ». Que nous propose la soit-disant « dissidence » ? À quoi servent les maitres quenelliers CRS qui posent en photo devant leur caserne mais viennent réprimer les manifestations de solidarité au peuple palestinien ? Ils vont troquer leur tonfa pour un ananas ?

Ce samedi, la justice n’avait pas la couleur du drapeau français. Notre camp n’est pas celui des patriotes, il est celui de celles et ceux qui luttent, il n’y a pas de soumission envisageable à leur drapeau,  nous n’avons pas besoin de parader avec le drapeau français comme pour le défilé du 14 juillet. Notre drapeau, c’est celui du peuple qui lutte pour son indépendance, celui des femmes qui luttent pour l’égalité. Notre drapeau a été celui de l’Algérie, celui de la Tunisie, celui du Mexique et de l’EZLN, celui de l’ANC, celui du Bund, celui des communistes; il est celui de la Palestine, des antifascistes, des femmes en lutte du 93, des syndicalistes qui résistent, des Égyptien.ne.s, des Turc.que.s, des Syrien.ne.s et des Tunisien.ne.s  qui se révoltent .

Et si un jour le symbole de notre lutte devient celui de l’oppression, il sera temps pour nous de l’abandonner.

– –
Le titre de ce billet est emprunté au spectacle de Mohamed Rouabhi « Vive la France »‘

Une Réponse vers “Vive la France”

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’antisémitisme n’a pas sa place dans la République comme dans la lutte pour la Palestine | Révolution Et Libertés - 22 juillet 2014

    […] ne fait avancer en aucun cas les choses, mais donne du grain à moudre aux contradicteurs. Le blog Quartiers Libres a affirmé, avant-hier : « Que nous propose la soit disant "dissidence" ? A quoi servent […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :