Union nationale

11 Jan

Pendant qu’hier Hollande fignolait les invitations de tout ce que le monde compte comme dirigeants soumis ou acteurs de l’impérialisme qui pillent assassinent et sèment partout dans le monde les graines de la colère et de la haine contre l’occident, le gouvernement espagnol lui interdisait la manifestation pour le respect des prisonnier-e-s politiques basques prévu le samedi 11 janvier 2014 à Bilbao. D’un coté un casting international pour condamner le terrorisme jihadiste avec ceux-là même qui l’ont nourrit entretenu et stimulé, de l’autre une manifestation interdite par un gouvernements démocratique pour œuvrer à une solution politique au pays basques qui tiennent compte de la réalité c’est a dire du sort des prisonniers basques. Voila l’Europe dans laquelle nous vivons et dans laquelle nous devons lutter. Aujourd’hui il y a aura probablement du monde pour manifester derrière le casting hollandais qui devrait être un casting pour la Cour Pénale Internationale, il ne manque que Bachar El Hassad pour être au complet.

Il n’y a aucune raison de désespérer de ce rapport de force et de cette manipulation.

Inutile d’insulter l’avenir et se disputer stérilement avec ceux qui s’y rendront de bonne foi. Comme les camarades basques ou kurdes ont su le faire il faut tenir la ligne dans la tempête, nous savons que nous ne pouvons pas combattre un incendie avec ceux qui l’ont allumé. Par nos actes nous ferons comprendre cette réalité. Dans l’horizon sombre de cette semaine la lumière vient pour nous du pays basque. Plus de 110 000 personnes on bravé l’interdiction de manifester à Bilbao.

manifestation pays basque

Partout dans le monde, on prend des coups mais on résiste on ne se plie pas.

Là où il y a une volonté il y a toujours un chemin.
La situation du pays basque nous montre une des formes que peut prendre la répression « démocratique » que nous allons probablement subir en France si l’union nationale que l’on nous annonce s’installe durablement. Des camarades basques françaises comme Aurore Martin et Haizpea Abrisketa font partie des 35 militants de la gauche abertzale qui passeront en jugement le 12 janvier prochain devant l’Audienca Nacional à Madrid. Leur procès doit durer six mois. Ces militants encourent jusqu’à 10 ans de prison pour des actes politiques (rédactions d’articles, réunions, participation à des meetings…) ayant eu lieu dans les années qui ont suivi l’interdiction des organisations de la gauche révolutionnaire basque par les gouvernements espagnols. Leur activité politique, parce que c’est de cela dont il s’agit, est considérée par l’État espagnol dont les représentants seront en France aujourd’hui comme des actes terroristes.

euskal_antifa

L’union nationale c’est aussi cela, faire taire toute les voix discordantes. L’union nationale et internationale que veut mettre en place Hollande symboliquement avec son casting et sa manif va produire de nouveaux monstres. L’union nationale et internationale Hollandaise a une seule fonction : celle d’abolir tout pluralisme, toute critique, toute pensée, et par conséquence toute alternative politique. Nicolas Dot Pouillard résume très bien tout cela :

 » L’union nationale à la « Charlie » produira de nouveaux Charlie, et de nouveaux 7 janvier: tout comme l’union nationale américaine autour du 11 septembre 2001, au lieu de provoquer un sursaut collectif autour de la politique américaine depuis des dizaines d’années, a provoqué une série de réactions en chaîne aboutissant justement à la production en Irak de l’État islamique et d’un Baghdadi, à côté de qui un Ben Laden apparaît pratiquement comme un modéré. Avec l’union nationale, les choses ne sont pas très compliqués: il y aura de moins en moins de débat sur les causes . De moins en moins de mémoire. Les quartiers populaires, les fils et filles de l’immigration, auront de moins en moins d’argent, pendant que la grande question restera: « suis-je Charlie? ». Une infime minorité, balancée entre chômage, précarité et racisme, trouvera toute les raisons de trouver dans l’utopie salafiste « l’âme d’un monde sans âme, l’esprit d’un monde sans esprit ». »

Advertisements

Une Réponse to “Union nationale”

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’hypocrisie de la lutte contre le terrorisme | Quartiers libres - 12 janvier 2016

    […] la réalité de la 14ème chambre c’est qu’elle rend une justice au service du pouvoir. Les camarades basques, les camarades turcs et kurdes et les corses comme les camarades d’A.D., qui ont longtemps été […]

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :