Les fausses alternatives

20 Mai

En ce moment, il y a des élections. Elles n’intéressent personne. Quasiment aucune affiche collée sur les murs. Ces élections servent à élire le parlement européen.
Autrement dit, un truc abstrait dont pas grand monde ne connaît la fonction et le pouvoir. C’est l’Europe version libérale, celle sur laquelle on n’a aucune prise ni notre mot à dire, semble-t-il: quand un traité est rejeté par un référendum il réapparaît, imposé par voie « technique ».
De plus, on connaît déjà le résultat : abstention massive, et percée des droites radicales en France et ailleurs. Concrètement, cela se traduit par les libéraux aux manettes et une fausse alternative issue des droites radicales, désignée comme challenger officiel par les médias à grand renfort de temps de parole généreusement attribué.

BFM FN

Pas grand-chose de concret ou en tout cas de perçu comme tel pour la vie de tous les jours. L’élément important est que ces élections permettent de parfaire le maquillage des droites radicales qui souhaitent se faire passer pour l’« opposition » à l’Union Européenne.
Fort d’un temps de parole supérieur à celle des autres formations de contestation, le FN peut diffuser son discours publicitaire à une échelle de grande ampleur.
Si on écoute le discours anti Union Européenne du FN, on a l’impression de lire des tracts de formation dites de gauche: Le FN se vend, avec la complicité des médias, comme le défenseur des municipalités et des services publics.
Contrairement à ces formations politiques, le FN est mis en valeur par les médias. Les médias de masse ne sont pas neutres, ils sont l’organe d’expression d’intérêts privés. Un parti qui a longtemps été libéral devient du jour au lendemain un fervent défenseur de l’État sans que cela ne pose de problème à personne et surtout pas face à des journalistes. Que le FN qui a pour cheval de bataille de faire baisser les impôts et les taxes par la promotion d’un État fort n’entache pas sa crédibilité auprès des journalistes! Et pour cause, le FN et les droites radicales ne se posent pas en alternative du système économique. Ce sont des diversions qui reprennent les arguments des partis de gauche en évacuant le fond politique qui repose sur l’égalité de traitement, le partage des richesses produites.

FN ETHIC

Un exemple ? BFM, qui était d’abord une radio, a choisi pour sigle des lettres signifiant « Business FM ». Sa ligne éditoriale est clairement libérale. Faire monter le FN est un double bon calcul pour les libéraux.
D’une part parce que les déclarations scandaleuses des représentants du FN attirent le public et donc des recettes publicitaires.
D’autre part, cela permet de rendre crédible comme alternative un parti qui ne remet pas en cause le fonctionnement économique de la société. S’il y a bien une seule chose crédible, c’est sa capacité de dangerosité envers les minorités, que le FN rend responsable de tous les maux.

Une diversion spectaculaire et dangeureuse, rien d’autre.
En somme Buzz et Bizness.

Publicités

10 Réponses to “Les fausses alternatives”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Buzz, Bizness et Comm: la recette soralienne | quartierslibres - 22 mai 2014

    […] BFMTV met en valeur le FN à destination du grand public, il y a fatalement la place pour un "contre discours" mais […]

  2. La réalité en face | quartierslibres - 29 mai 2014

    […] résultats étaient connus à l’avance, mais il a fallu que ça tombe pour tout le monde réalise, une fois devant le fait […]

  3. L’honneur de la France selon Chauprade, Soral et Cie | quartierslibres - 13 août 2014

    […] celles et ceux qui s’autoproclament « dissident.e.s » n’ont eu de cesse d’affirmer une posture alternative : celle d’un nationalisme français qui serait compatible avec une lutte contre l’impérialisme […]

  4. L’âne médiatique en bottes allemandes | quartierslibres - 4 février 2015

    […] de serviette devant un micro ou dans les colonnes d’un journal, à France Info, France 2, RTL, à BFM TV (alias BFN TV), […]

  5. Le 21 février 1995 à Marseille Ibrahim Ali est assassiné | quartierslibres - 20 février 2015

    […] dans ces trajectoires : ceux-là n’ont de cesse de faire du fric sur notre dos en incarnant la fausse alternative à nos problèmes, à nos problèmes, celles qui collent toujours au discours dominant : anti […]

  6. Les lignes ne bougent pas, François Hollande et le gouvernement sont à la dérive | quartierslibres - 22 avril 2015

    […] qui est à leur gauche et les classes populaires leur font horreur, et la fausse alternative que représente le FN fait partie des paramètres qui les […]

  7. Pour Zyed et Bouna : une condamnation à nous battre | quartierslibres - 20 mai 2015

    […] militantes se sont perdues dans les classes populaires sous les coups de l’individualisme, des fausses révoltes et des haines stériles. Il nous faut parfois tout réinventer, et cela prend du temps. Rien ne […]

  8. Les limites de l’antisystème viennent d’être atteintes | quartierslibres - 4 août 2015

    […] Durant des années le discours de Le Pen et ses sbires a toujours été présenté par les médias dominants comme « antisystème ». Rien que cela aurait dû faire réfléchir une bonne partie des gens qui croient que les illuminatis contrôlent le monde et que le FN est un rempart face au « mondialisme ». Si les médias ou ses opposants politiques vendent le FN comme l’épouvantail de service ce n’est pas sans raison. […]

  9. Ça a voté et après ? | Quartiers libres - 17 décembre 2015

    […] si on ne parvient pas à arrêter cette dynamique, entretenue et alimentée par les médias « libres et indépendants ». Ce que l’on constate aussi, scrutin après scrutin, c’est que les bastions électoraux du […]

  10. La liberté d’expression | Quartiers libres - 15 janvier 2016

    […] Aujourd’hui, dire du mal du FN, c’est quasi faire preuve de bi-nationalité, et par conséquent mériter la déchéance de nationalité. La police vote à 70% pour le FN. On a donc de quoi se sentir en totale insécurité quand on habite dans une banlieue et qu’on a le profil à passer un été sur trois au bled. Exprimer sa colère en dessins ou en chansons vis-à-vis d’un parti ou d’un groupe politique dont les militants ont tué des nôtres, c’est aujourd’hui devenu interdit et intolérable. Cette plainte du FN en dit long sur qui aujourd’hui dicte sa loi et sa vision du monde. Cela fait passer toutes les postures de rebelles et de « discriminés » de l’extrême droite pour ce qu’elles sont, c’est à dire des impostures. […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :