Soral, Dieudonné et les résultats de la réconciliation nationale sur le terrain

10 Avr

Les élections municipales sont passées. Les résultats ont été conformes aux prévisions. Abstention record et incrustation du FN dans le paysage.
Alain Soral et Dieudonné travaillent pour le Front National, quoique le premier l’affiche plus volontiers que le second.

Tous les deux se félicitent du résultat du FN aux dernières élections municipales. Soral prédit une victoire écrasante du FN aux européennes et Dieudonné explique qu’il faut voter FN là où c’est possible pour faire sauter le verrou « du front républicain » et se débarrasser ainsi des « voyous ».

Ces deux personnages publics nous racontent à grand renfort de spectacles, de vidéos et autres produits dérivés que le Front National c’est la réconciliation nationale, et que c’est une chose souhaitée par tout le monde face aux divisions créées par les forces obscures du lobby « sioniste », les Francs-Maçons etc

antisémitisme argent facile

Les deux compères racontent une fable et expliquent à longueur de temps que le FN est une organisation qui défend les pauvres et qui va tendre la main aux immigré.e.s.

Ils le font en brouillant les repères, en mentant de manière récurrente. Ils vendent du rêve et de la moquerie à des gens qui souffrent.

L’envie de croire qu’une réconciliation est possible, et qu’il sera un jour possible d’être reconnu pousse beaucoup des nôtres à être réceptifs à leurs discours. L’absence de perspective d’une alternative économique permet de faire avaler aux gens qu’un petit groupe maléfique dirige le monde et que des chevaliers « bleu blanc rouge » vont les sauver.

Le discours est beau, bien rodé. Il fonctionne, on en voit les résultats.

illustration du taf de dieudonné

Même s’ils ne sont pas les principaux facteurs de la démobilisation, on peut considérer que le travail de Soral et Dieudonné a été dans le sens de pousser les habitants des quartiers à ne pas se mobiliser sur le terrain parce que toute action autonome serait impossible. C’est ce qu’ils vendent à travers leurs sketchs et vidéo : tout serait contrôlé sauf eux. Ils ont créé un marché et fidélisé des consommateurs de divertissement politique à qui il suffit de cliquer et d’acheter pour croire qu’ils militent. La réalité nous montre pourtant que des listes autonomes locales ont réussi à se faire entendre.

Leur discours pousse aussi à l’abstention. On a pu se rendre compte à quel point l’abstention favorise le Front National. Là où il l’emporte, c’est face aux divisions des formations politiques traditionnelles et dans un contexte de forte abstention.

Ce qui est intéressant, c’est de voir sur quelle ligne politique le FN l’emporte sur le terrain.
A Hénin Beaumont, après plus de 15 années de tentatives, le FN l’emporte. La victoire n’est pas basée sur une politique de la gauche du travail : c’est à destination des classes moyennes et en opposition à la ligne de Soral. Le candidat élu, Steeve Briois, est un militant qui a toujours été hostile envers les immigrés.
A Hayange, zone désindustrialisée, ce n’est pas non plus la réconciliation nationale qui prime. Le candidat élu, Fabien Engelmann est désormais un proche de Riposte Laïque après avoir mangé à presque tous les rateliers.
Il a mené une campagne fondée sur l’insécurité et les problèmes de délinquance, et va institutionnaliser le racisme : les bons de nourriture pour familles en difficulté seront délivrés prioritairement aux familles « françaises ».
Pas tellement « gauche du travail », les discours sécuritaires et la fiscalité pour celles et ceux qui possèdent un peu. Au menu, attaques contre les plus démuni.e.s et divisions au sein des classes populaires.
En région parisienne, à Mantes la Ville, c’est la construction d’une mosquée semble poser problème. La campagne a porté sur l’insécurité et le « communautarisme ».
Dans le sud de la France, on connait la ligne politique de Robert Ménard nouveau Maire de Béziers.
En revanche, on a pu découvrir la ligne politique de David Rachline qui a été militant d’Égalité & Réconciliation durant au moins deux ans. Sa campagne a été clairement bâtie sur une ligne islamophobe.

Pas de réconciliation, pas d’égalité. Il n’y a pas de place pour nous dans leur réalité.

rachline E&R
On a pu découvrir qu’ailleurs la campagne du FN avait été particulièrement brutale niveau attaques islamophobes.

Dans les faits, le FN qui gagne sur le terrain continue son travail : cogner sur les immigré.e.s, les musulman.e.s et favoriser ceux qui possèdent un peu en écrabouillant les plus démuni.e.s.
Aucune politique sociale sérieuse, mais une attaque en règle des populations des quartiers.
On peut constater que ce qui s’impose sur le terrain n’a rien d’une réconciliation nationale potentielle : la ligne Soral ne s’est pas imposée au FN. Elle y est soit critiquée, soit les gens qui y ont adhéré s’en sont démarqués.

La première déclaration fracassante de Marine Le Pen a été de faire de l’agitation sur le porc à la cantine, Soral l’a soutenue immédiatement et mécaniquement.

soral éleveur de porcs

Étant donné cet écart entre discours et réalité, il convient alors de poser plusieurs questions.

La première : pourquoi le FN soutient-il Soral et Dieudonné, alors qu’ils ne reprend aucune des thèses mises en avant par ces derniers ?

La réponse est simple : ils sont utiles en raison de leur travail de diversion. Leur spectacle de marionnettes a deux fonctions.
La première est de nous faire croire que les dominants de ce pays auront un jour de la reconnaissance pour nous sans qu’on ait à se battre contre eux pour demander l’égalité, justice et réparations. Cela nous met dans une position infantilisante et soumise mais avec l’espoir qu’on n’aura pas à se battre. On reste des « meskines ».
La seconde c’est que la grille de lecture qu’ils envoient à longueur de spectacles et de vidéos ne nous est d’aucune utilité. Elle sert juste à nous faire penser avec des concepts propres aux droites radicales européennes, cela ne peut que nous faire adhérer à leurs positions.
Quand on pense avec les mots du maître, on est aliéné.

Seconde question : pourquoi Soral et Dieudonné soutiennent-ils un parti qui va à l’encontre de la réconciliation qu’ils prêchent ?

La réponse est évidente, il suffit de lire et d’écouter attentivement ce qui est dit par le binôme. Ils ne font que répéter ce que le FN raconte, en disant que c’est juste plus honnête que les autres partis. La réconciliation promise est une assimilation masquée. Ce qui séduit, c’est la forme du discours. Ces deux personnes qui critiquent les politiciens et les publicitaires utilisent les mêmes méthodes de communication.
Ceux sont eux aussi des professionnels, ils vivent de leur baratin : ils la vendent au FN qui les soutient (Philippe Péninque et Frédéric Chatillon des proches de Marine Le Pen ont fondé l’association de Soral, Dieudonné est un proche de Jean-Marie Le Pen), mais ils la vendent aussi aux gens qui veulent croire à ce qui est raconté.

Ce qui nous amène à la troisième question : puisque ces deux personnes nous mentent (avec talent), comment ça marche ?

Tout cela fonctionne parce que pour l’instant aucune parole n’émerge clairement de l’autre côté et que la résignation nous est rabâchée sans arrêt.
Beaucoup de gens préfèrent se réfugier dans une fiction ou un simulacre de réflexion et d’action militante que d’affronter la réalité.

La droite de gouvernement s’adresse aux possédants et défend leur intérêts, le FN et le PS se disputent les votes des classes qui possèdent un peu en expliquant qu’il n’y a pas de place pour tout le monde. Le PS demande à ses électeurs de se serrer la ceinture « sinon ça pourrait être pire », le FN promet une raclée pour les plus démuni.e.s parce que ce qu’ils coutent cher.
Les deux figures qui émergent des résultats de ces élections sont le FN qui s’impose dans plus de dix municipalités et Manuel Valls qui arrive à Matignon.

Dieudonné, Soral et Valls partagent une vision politique, sociale et économique de droite avec un emballage qui se prétend de gauche.
Leurs destins sont liés : ils sont le symptôme d’une absence d’alternative à la crise actuelle.
Entre eux pas de combat, seulement de la concurrence.

Publicités

22 Réponses to “Soral, Dieudonné et les résultats de la réconciliation nationale sur le terrain”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Soral, Dieudonné et les résultats... - 11 avril 2014

    […] Les élections municipales sont passées. Les résultats ont été conformes aux prévisions. Abstention record et incrustation du FN dans le paysage. Alain Soral et Dieudonné travaillent pour le Front N…  […]

  2. Les fausses alternatives | quartierslibres - 20 mai 2014

    […] un référendum il réapparaît, imposé par voie « technique ». De plus, on connaît déjà le résultat : abstention massive, et percée des droites radicales en France et ailleurs. Concrètement, cela […]

  3. La réalité en face | quartierslibres - 29 mai 2014

    […] Les grands médias et médias alternatifs nous présentent le FN comme un crédit à la consommation, pur produit publicitaire. C’est la solution efficace, temporaire et sans danger. On n’aurait pas le choix. Ce serait une solution « anti européenne », alors que le FN n’est pas capable de se mettre d’accord avec ses homologues européens pour faire capoter l’union européenne. En gros voter pour le bobard relayé par les médias selon lequel voter FN c’est croire voter contre l’union européenne alors que ce parti n’a pas les moyens de trouver une alliance pour faire chanceler cette union. C’est, toujours d’après les médias, le parti des jeunes et des ouvriers. Dans les faits c’est celui du peu de jeunes et d’ouvriers qui votent encore. Là encore, on est dans la promotion d’un parti « jeune » (donc d’avenir) et « populaire » parce qu’ouvrier. Le FN n’est pas anti système, il permet de canaliser la colère et renforcer les injustices en les rendant « naturelles » : mieux né, mieux loti. Le FN et ses satellites drainent toutes les personnes qui cherchent à punir quelqu’un en fonction de ce qu’il est. Il n’y a jamais de remise en cause du fonctionnement économique de la société. Au contraire il légitime la violence sociale et accentue les inégalités entre individus et groupes communautaires. […]

  4. Statu Quo | quartierslibres - 2 juin 2014

    […] comme Soral et Dieudonné polluent la tête des gens et prétendent dénoncer les injustices. Dans les faits, ils appellent à voter pour le seul parti qui a dans son programme la présomption de […]

  5. LDJ et Soral: l’union sacrée | quartierslibres - 5 juin 2014

    […] à l’attitude islamophobe et anti-immigrée du FN, la LDJ a fait tomber le masque. Tout comme Soral et Dieudonné, la LDJ se rallie au FN et désigne ses ennemis politiques : la gauche radicale et les […]

  6. On n’a pas tous perdu en 1982 | quartierslibres - 17 juin 2014

    […] football peut ainsi nous faire comprendre à quel point le mythe nationaliste de la « réconciliation nationale » est une illusion et une escroquerie. S’aligner sur les positions d’un oppresseur […]

  7. Want to free, Viva l’Algérie ! | quartierslibres - 24 juin 2014

    […] pas un danger contrairement aux militant.e.s de gauche et aux Musulman.e.s. Soral est en mission pour le FN, il n’aime pas les Juifs mais ne fera jamais rien pour la […]

  8. Comment trahir sans se renier | quartierslibres - 7 juillet 2014

    […] et égalitaire. Aujourd’hui, dans un monde dominé par les mots de Zemmour, Finkielkraut et Soral, si on veut être un bon soldat de la violence politique, il faut défendre le drapeau tricolore, […]

  9. Lyon, le foot et les tensions sociales | quartierslibres - 8 juillet 2014

    […] lors de ces matchs tout dérape, ce n’est pas lié au contexte social et historique (que des Soral, Zemmour et Finkielkraut instrumentalisent sans cesse), mais à cause de groupes agissants dans […]

  10. Les idiots utiles du sionisme, les vrais | quartierslibres - 29 juillet 2014

    […] pour des raisons idéologiques d’une part (dur de délégitimer leurs fondamentaux que sont l’inégalité, l’apartheid et la colonisation) et sociales d’autre part (les quartiers populaires ne sont […]

  11. On a les maîtres à penser que l’on mérite | quartierslibres - 16 septembre 2014

    […] tenants de l’impérialisme et du racisme français, semblent oublier un peu vite que, lorsque « les frères patriotes blancs » arriveront au pouvoir, les noirs et les arabes seront les premiers à […]

  12. Posture de rebelle et contorsions intellectuelles | quartierslibres - 26 décembre 2014

    […] ou assimilés qui ont décidé de se vendre à eux pour des flatteries ou de l’oseille se préparent un réveil pénible. Les nationalistes français ont pour particularité de défier uniquement l’ordre public […]

  13. Le racisme systémique est une plaie historique | quartierslibres - 22 mai 2015

    […] De nombreux témoignages internes abondent en France ou aux USA pour dénoncer le racisme endémique des « corps constitués ». Dans l’histoire récente de certains pays, il a même parfois été démontré et désigné explicitement comme tel. La dissidence en carton ne se focalise aujourd’hui que sur le racisme en Israël pour faire son beurre habituel en vendant sa haine des Juifs pour faire diversion et éviter d’aborder la question des discriminations qu’elle contribue à alimenter. L’argument qui consiste à faire que le racisme est l’apanage des juifs est aussi stupide que d’affirmer que ce qui pousse au déclenchement de la violence raciste des nationalistes est la présence de noir.e.s ou de toute autre minorité. Dit comme cela, c’est une évidence. Mais le travail des « dissidents » sur le net est de rendre coupables de leurs méfaits toutes minorités qui subissent les discriminations. […]

  14. Inventaire et liquidation des stocks avant changement de propriétaire : Soral et l’accessoire | quartierslibres - 10 juin 2015

    […] Cette photo d’un Soral pieux oscille entre l’exploitation du racisme folklorique franchouillard et l’opération de communication bâclée. Plus le temps passe et plus la vérité apparait. Quand un bonimenteur parle et s’agite, il ne faut pas écouter tout son baratin ni suivre des yeux ses mains mais juste se focaliser sur ce qu’il propose concrètement. Et c’est peu écrire que y a rien de glorieux ni d’intelligent dans ce que propose Soral et ses disciples. Le vote FN et la haine des juifs sont les seules hypothèses qu’ils ont proposé. Comme tous les bonimenteurs, ils disparaissent quand il faut assurer le service après-vente du poison qu’ils ont vendu avec leur campagne pour le FN. […]

  15. La ligne Philippot et les grands écarts de Soral | quartierslibres - 17 juin 2015

    […] Une preuve de plus que les analyses et les choix stratégiques de Soral mènent dans le mur. La réconciliation se fait au détriment des […]

  16. Les limites de l’antisystème viennent d’être atteintes | quartierslibres - 4 août 2015

    […] qui travaillent » alors qu’ils n’ont eu de cesse de stigmatiser les pauvres en les traitants d’assistés, de parasites voire d’outils du système. De Zemmour à Batskin, la constante est de mettre en […]

  17. Ligue des tocards | Quartiers libres - 15 septembre 2015

    […] Durant des années, les 4 fantastiques n’ont eu de cesse de chanter les louanges de Soral et Dieudonné, de rappeler et manifester leur proximité avec ces « figures » de la dissidence. Le cinquième, serviteur de la noblesse, surfait sur la vague d’argent crée par la brise dissidente. Aujourd’hui, c’est un flot d’insultes et un déni permanent : ils connaissaient à peine Soral et Dieudonné. Ils n’étaient ni amis, ni proches. Petit paradoxe avec celle ligne de défense : ils vont donc parler de ce qu’ils ne sont pas censés savoir puisqu’ils ne les ont pas fréquentés. C’est le même argument miteux utilisé par Jean Bricmont, aujourd’hui défenseur de Soral. Il affirme ne pas savoir si ce qui se dit sur Soral est vrai ou faux mais cela ne l’empêche pas de clamer qu’un complot est ourdis contre « un penseur ». Parce qu’il y aurait une pensée cohérente dans Soral ? Même comme VRP du FN, Soral est nul, il dit tout et son contraire : un jour Philipot,un jour Chauprade, un jour Marine et aujourd’hui Jean-Marie. Savoir que Soral est un escroc au service de l’extrême droite, ce n’est pas important pour Bricmont. C’est vrai que dévoiler Soral tel qu’il est, un rabatteur cupide pour l’extrême droite, cela oblige à se positionner face à lui quand on se réclame de la gauche révolutionnaire en Europe ou en Amérique latine. C’est sans doute ce qui gêne Bricmont et tous ceux qui, sur le Net, espèrent vivre ou profiter encore un peu de la notoriété de Soral et Dieudonné malgré l’accumulation de preuves de leur médiocrité. […]

  18. Le chant du départ | Quartiers libres - 12 décembre 2015

    […] raciales et spatiales c’est ça la république au quotidien dans nos quartiers. Évidemment que cela sera pire avec le FN. Marion Maréchal-Le Pen. La nièce le Pen, c’est pire qu’Estrosi qui est lui-même pire que le […]

  19. Clash Dieudonné / Soral : le téléphone pleure | Quartiers libres - 23 décembre 2015

    […] de l’extrême droite française. Dieudonné a servi la soupe aux fafs lors de ses rencontres avec Jean-Marie Le Pen ou celle avec Serge […]

  20. La liberté d’expression | Quartiers libres - 15 janvier 2016

    […] cette seconde ligne de défense du FN s’écroule aussi vite que la première quand elle se confronte au réel, en dépit des bobards de Soral et Dieudonné. Le FN vient de porter plainte pour une fresque […]

  21. Après la quenelle, la carotte. | Quartiers libres - 23 septembre 2016

    […] engagements successifs tant l’important pour lui n’est pas tant la cause qu’il sert que les bénéfices qu’il en retire. Début septembre 2016, il a placé la barre très haut (ou très bas, selon où […]

  22. Après la quenelle, la carotte. – ★ infoLibertaire.net - 23 septembre 2016

    […] successifs tant l’important pour lui n’est pas tant la cause qu’il sert que les bénéfices qu’il en retire. Début septembre 2016, il a placé la barre très haut (ou […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :