Quand sonne le fusil à pompe

3 Nov

« Quand sonne le fusil à pompe, tout le monde se couche » et les grandes gueules y vont toujours de leur commentaire méprisant sur les victimes.
La mort de Rémi comme celle des autres victimes de la répression de l’État ne fait pas exception à la règle.
Les stars du bavardage y vont tous de leur commentaire méprisant sur l’apparence de Rémi sur ses engagements bucoliques et son tempérament. Aujourd’hui, pour Rémi les insultes et le mépris habituels sont condensés en quelques sentences : « punk a chien » « gauchiste » « drogué ».
Rémi Fraisse n’appartient pas à notre univers des Quartiers Populaires, mais sa mort ne peut nous laisser dans l’indifférence.

 

Wissam_El_Yamni
Car les Quartiers ont servi de laboratoire aux forces de l’ordre sur la manière d’opérer. L’Etat y a testé la capacité de tolérance de « l’opinion publique » lorsqu’une personne meurt parce qu’elle a croisé la route des garants de l’ordre public.
L’opinion publique n’existe pas ex-nihilo, elle est façonnée par les médias et les opinionistes de droite plus ou moins dure.
Hier c’était « délinquant », « islamo racaille », « allogène » pour Zyed ou Bouna ou plus récemment pour Wissam El Yamni. Aujourd’hui c’est Rémi.
A chaque fois la victime est méprisée par les tenants du soutien aux corps constitués que sont les policiers, l ‘armée et la justice.

zyed-et-bouna

«Quand sonne le fusil à pompe toute le monde se couche » et pourtant dans nos Quartiers ou dans les ZAD il y a toujours des Hommes et de Femmes qui se lèvent pour aller demander des comptes a ceux qui tirent. On sait toutes et tous le courage qu’il faut pour aller de l’avant et affronter l’injustice, surtout lorsqu’elle porte l’uniforme. Dans ces moments les braves sont rares. Rémi était de ceux-là.
Pourtant, il n’était pas venu à Sivens pour en découdre avec la gendarmerie mais pour participer à une lutte contre un projet pharaonique inutile. Mais face à la violence de la répression il s’est porté vers les zones de bagarres comme le font toujours ceux qui sont mus par un idéal de justice.
Contrairement à ce que dit le Conseiller Général responsable de la situation de tension, Rémi Fraisse n’est pas mort stupidement pour ses idées . Il vivait pour ses idées, par contre des gens l’ont tué pour défendre des intérêts, leurs intérêts.

tuer_profit
C’est la violence entretenue par l’état et ses supplétifs de la gendarmerie qui a créé les conditions de la mort d’un jeune homme de 21 ans.
Tous ceux qui s’amusent ou méprisent cette mort n’arrivent pas à la cheville de Rémi.

rémi_fraisse

Quand les coups de feu ont claqué, lui s’est levé.
Il s’est levé pour aller vers la zone d’affrontement pour demander des comptes à des gendarmes, chiens de garde sans conscience, prêt à tuer pour 2000 euros par mois afin de défendre le chantier d’un barrage inutile.

Qui est méprisable dans cette situation Rémi ou les bons soldats de la gendarmerie prêt à mutiler ou tuer pour défendre des intérêts économiques ?
Qui est méprisable, celui qui se lève contre une injustice ou celui qui accepte de vendre sa violence pour 2000 euro par mois?
Qui est méprisable les zadistes, les révolté.e.s d’un Quartier qui réclament vérité et justice ou ceux qui pour 2000 euros par mois pratiquent l’excès de zèle jusqu’à tuer et mutiler pour une République pourrie par les affaires de corruption ?
Qui est méprisable et violent : ceux qui manifestent en mémoire de Rémi ou ceux qui se gaussent de sa mort ?
Répondre à ces questions c’est choisir son camp.
Il n’y a aucune alliance possible avec ceux qui ont choisi de servir l’État dans ses corps les plus répressifs.

soral_gendarme
Ceux qui veulent nous faire croire le contraire confortablement assis sur des canapés en posant avec les T-shirts des assassins sont les complices de la violence d’État.

 

Ni oubli ni pardon.

21 Réponses to “Quand sonne le fusil à pompe”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Être antisystème, c’est quoi? | quartierslibres - 5 novembre 2014

    […] fait de la fraude fiscale ou de l’escroquerie. On ne peut pas être antisystème et être du côté des forces répressives de l’État. On ne peut pas être antisystème quand on chante la marseillaise au tribunal. On ne peut pas […]

  2. Posture de rebelle et contorsions intellectuelles | quartierslibres - 26 décembre 2014

    […] ou encore les multiples confrontations entre gauche radicale et forces de l’ordre suite à la répression des mouvements zadistes. C’est des images de gauchiste tout ça. Pour faire clair, la street credidility dans les clips […]

  3. C comme Complot et Charlie | quartierslibres - 16 janvier 2015

    […] dit pas tout / on nous cache tout » a des raisons d’exister : du nuage de Tchernobyl à la mort de Rémi Fraisse, il existe une multitude d’exemples où la presse dans sa grande majorité n’est ni neutre, ni […]

  4. Pourquoi nous sommes les cibles, pourquoi ils sont les assassins | quartierslibres - 24 mars 2015

    […] la biosphère locale. Il a été décidé sans rapport d’expertise. Le dimanche 26 octobre 2014, le jeune militant Remi Fraisse participe à sa première manifestation à l’appel du collectif pour la sauvegarde de la zone […]

  5. Ça s’appelle un milliardaire | quartierslibres - 7 avril 2015

    […] réellement la société dans laquelle nous survivons tous. Ainsi minés par l’indifférence, les coercitions, les illusions médiatiques et les discours complotistes en tout genre, la résistance des […]

  6. L’Agence Info Libre : les « freedoms fighters » des medias | quartierslibres - 15 avril 2015

    […] une opposition à peine caricaturale à Bachar el-Assad et à Erdogan. Pour Mélenchon, ce sont des images tournées à Sivens, plus la reprise de son discours d’août 2014 dans lequel il tient un discours « PCF […]

  7. Nous voulons « la fin de leur monde » | quartierslibres - 4 mai 2015

    […] C’est pourquoi ce combat partout dans le monde, de Ferguson à nos quartiers en passant par les ZAD, est un juge de paix. Il permet de différencier le militant sincère du dissident en carton. […]

  8. Le 14 juillet 1789 c’est surtout un démontage de prison | quartierslibres - 14 juillet 2015

    […] autres croupissent à ciel ouvert au quartier. Les personnes qui gardent et remplissent les prisons défilent sur les Champs Élysées. Les mêmes causes produisent les mêmes effets, il y aura […]

  9. 96 degrees in the shade : un été chaud pour les nôtres | quartierslibres - 16 juillet 2015

    […] flics de savater les innocents qui ne s’enfuient pas que de prendre le risque de se retrouver en face à face avec des mecs chauds comme la braise. Pour les flics l’équation est simple : si ce n’est toi, c’est donc ton frère, et […]

  10. Priez pour nous, pauvres chômeurs | Quartiers libres - 2 octobre 2015

    […] publics qui engagent celles et ceux des nôtres qui sont prêts à mordre leurs semblables : la police et l’armée. Ce magnifique horizon du capitalisme du 21ème siècle ressemble comme deux gouttes d’eau à […]

  11. Etat des lieux de l’état d’urgence : premiers constats | Quartiers libres - 29 novembre 2015

    […] une telle connexion. Pourtant, dans le contexte actuel, les perquisitions se multiplient dans l’univers des ZAD. A titre d’exemple, jeudi 26 et vendredi 27 novembre 2015, des perquisitions administratives […]

  12. Non, les policiers n’ont pas une totale impunité | Quartiers libres - 19 janvier 2016

    […] c’est-à-dire mettre à l’abri les classes dominantes et l’argent. De l’affaire Kerviel au barrage de Sivens en passant par toutes les vies volées et tous les morts pour rien de nos quartiers on ne peut que […]

  13. Tout le monde déteste la police | Quartiers libres - 9 avril 2016

    […] l’apanage des gouvernements estampillés à droite, est désormais une constante républicaine, comme l’atteste la mort de Rémi Fraisse. Les troupes de maintien de l’ordre agissent de plus en plus violemment à mesure que la vie des […]

  14. Finkielkraut viré de la « nuit debout » : une leçon politique | Quartiers libres - 20 avril 2016

    […] variables. Lorsque des travailleurs, des chômeurs ou des lycéens se font taper dessus par les Forces de l’Ordre alors qu’ils sont en lutte de manière pacifique pour ces gens-là, c’est l’expression de la démocratie démocratique. Par contre refuser de […]

  15. Finkielkraut viré de la « nuit debout » : une leçon politique – ★ infoLibertaire.net - 20 avril 2016

    […] Lorsque des travailleurs, des chômeurs ou des lycéens se font taper dessus par les Forces de l’Ordre alors qu’ils sont en lutte de manière pacifique pour ces gens-là, c’est l’expression de la démocratie […]

  16. La police déteste tout le monde | Quartiers libres - 1 juin 2016

    […] vers leurs maîtres qui leur font faire des taches souvent idiotes toujours violente et parfois meurtrière pour maintenir un ordre social […]

  17. La police déteste tout le monde – ★ infoLibertaire.net - 1 juin 2016

    […] leurs maîtres qui leur font faire des taches souvent idiotes toujours violente et parfois meurtrière pour maintenir un ordre social […]

  18. Pourquoi nous sommes les cibles, pourquoi ils sont les assassins | collectif Vérité et Justice pour Hocine Bouras - 18 novembre 2016

    […] la biosphère locale. Il a été décidé sans rapport d’expertise. Le dimanche 26 octobre 2014, le jeune militant Remi Fraisse participe à sa première manifestation à l’appel du collectif pour la sauvegarde de la zone […]

  19. Lettre à Adama/ Assa Traoré avec Elsa Vigoureux | Quartiers libres - 18 mai 2017

    […] et les combats de la famille Traoré. De la famille du militant antifasciste Anto  à celle de Rémy Fraisse  en passant par les innombrables familles de victimes des quartiers populaires, le livre permet de […]

  20. Lettre à Adama/ Assa Traoré avec Elsa Vigoureux – ★ infoLibertaire.net - 18 mai 2017

    […] de la famille Traoré. De la famille du militant antifasciste Anto  à celle de Rémy Fraisse  en passant par les innombrables familles de victimes des quartiers populaires, le livre […]

  21. Lettre à Adama/ Assa Traoré avec Elsa Vigoureux | - 18 mai 2017

    […] de la famille Traoré. De la famille du militant antifasciste Anto  à celle de Rémy Fraisse  en passant par les innombrables familles de victimes des quartiers populaires, le livre […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :