Le dentiste, Jésus et les Soucoupes volantes

26 Mai

Lorsqu’on n’a pas d’argument pour expliquer le (mauvais) fonctionnement de la réalité, on s’en remet souvent à des explications simplistes ou à des fantasmes. Dans un monde où tout s’achète et se vend, dire n’importe quoi peut devenir une rente économique.

Raconter des histoires est un travail. Cela peut-être une occupation à plein-temps pour certains comme Alain Soral, ou un revenu complémentaire pour d’autres comme Salim Laïbi alias « Le Libre Penseur ». Pour ces deux personnages, le déroulement chronologique de l’histoire et la réalité factuelle sont des concepts abstraits.

On bâtit une théorie, on invente une histoire et on assemble les pièces du puzzle après : pas de recoupement d’informations, pas de sources sérieuses, pas de preuves réelles. Le récit se suffit à lui-même. Le meilleur des enrobages pour ces récits est le côté scandaleux et outrancier voire insultant qu’utilisent ces conteurs de l’ère numérique. La rumeur règne. Les bordées d’injures et les détails scabreux sont nombreux et ont pour cibles leurs ennemis imaginaires auxquels ils assimilent leurs détracteurs.

 

Brochette

 

Et tout cela au nom de l’ouverture d’esprit et de la liberté de pensée. Tout est permis avec l’argent, on peut tout dire! C’est ainsi que Salim Laïbi s’est lancé dans une carrière de chroniqueur sur internet. A travers des vidéos, il s’est mis à raconter des histoires merveilleuses et effroyables qui enjolivent la banalité des horreurs quotidiennes.

Il applique la méthode Da Vinci Code à l’ensemble de la réalité. Il a simplement viré l’histoire d’amour à l’eau de rose du bouquin pour la remplacer par la pédocriminalité des réseaux. C’est plus accrocheur : si l’horreur marche sur TF1, elle fonctionne aussi pour les dissidents d’internet. Salim Laïbi est devenu en peu de temps un spécialiste auto-proclamé et reconnu des « complots », rites sataniques et autres société secrètes dans les fameux cercles secrets du pouvoir.

Si c’était juste du divertissement, des récits de fiction assumés, il n’y aurait rien à y redire. Seulement Salim Laïbi prétend dire vrai et toute personne le critiquant est considéré comme un agent des forces occultes remettant en cause la liberté d’expression.

 

LLP gloire

 

Il y a pourtant plusieurs constats à faire à son égard:

Premièrement, cet homme qui passe son temps à dévoiler des complots ultra secrets « au péril de sa vie » n’a jamais pris une seule attaque du système. Alors qu’il dépeint les élites qui gouvernent le monde comme omnipotentes, étrangement ces dernières n’ont jamais rien tenté contre lui.

Deuxièmement, Salim Laïbi passe son temps à expliquer que l’industrie pharmaceutique est le mal incarné, que les vaccins entrent dans le cadre d’un complot contre l’humanité. Dans les faits, il est dentiste, et il est peu probable qu’il ne fasse pas d’ordonnance ou soigne une carie sous hypnose.

Troisièmement, il passe son temps à expliquer que la société est en pleine décadence et que le niveau intellectuel et culturel baisse. Dans les faits il publie des articles qui expliquent que le Vatican prépare l’arrivée des extra-terrestres sur terre  : on voit le niveau intellectuel qu’il défend.

Quatrièmement, notre libre penseur raconte être au courant de ce qui se passe dans les coulisses de toutes ces sociétés secrètes sataniques et maléfiques. Concrètement, soit il y a ses entrées et est un intime de ces milieux, soit il n’y a pas de pouvoir secret.

Comme souvent chez les personnes appartenant aux classes possédantes (il n’y a pas de dentiste pauvres), son discours est contraire à ses actes. Lorsqu’il parle, il dit qu’il agit. Et ses déclarations ne sont que très rarement vérifiables, ce sont des extrapolations délirantes à partir de faits réels. Ses amis ne se trompent pas lorsqu’il lui remettent une distinction littéraire pour un de ses livres. Ce petit monde sait qu’il est dans le récit et l’esthétique, mais pas dans la réflexion ou dans une démarche scientifique.

Ce parti-pris de mélanger les genres sans le dire n’est pas neutre politiquement. C’est propre à certains courants politiques. Pour trouver dans quel camp politique se trouve le dentiste, il suffit de voir quels intérêts il défend à travers la mise en scène de son combat contre les « forces occultes ».

 

LLP législatives

 

Salim Laïbi tente de faire adhérer les gens à une lutte contre plus gros spéculateur que lui. Lors de la crise des subprimes en 2008, le Libre Penseur explique sur Internet que la crise n’est pas une chose grave pour les très riches, ni pour les très pauvres car ils sont déjà habitués à être pauvres. Lire que l’impact de la crise n’a aucune influence sur les pays pauvres est plutôt comique pour le lecteur devant son écran mais beaucoup moins pour des millions de personnes à travers le monde. On constate au passage, 6 ans après cette analyse, que les conflits ont augmenté et que les pays pauvres connaissent des situations de tensions extrêmes suite à cette crise. Pour Salim Laïbi, de profession libérale, cette crise est une menace pour les gens qui ont « réussi » à économiser un million d’euros. Il faut lui concéder que faisant partie de l’entourage de Dieudonné, un million d’euros ça doit se trouver facilement sous un matelas.

Les pauvres, il s’en moque. Le pillage du tiers monde il s’en moque. Les choses deviennent d’importance mondiale lorsque son train de vie est en danger. Il explique qu’il n’est pas anticapitaliste, mais qu’il est contre le capitalisme financier.

 

LLP publicité

 

On sait depuis longtemps que s’il existe plusieurs formes de capitalisme, elles sont en interaction et que les classes dominantes sont en compétition. Les industriels, les banquiers, tout ce petit monde joue en bourse et travaille ensemble.

On peut aller plus loin: tout le monde spécule, y compris les gens qui « placent » leur argent dans des SICAV.  Mais les faits n’intéressent pas « Le Libre Penseur ».

Bien qu’il se surnomme ainsi, notre raconteur d’histoire a des maîtres à penser et il les nomme clairement depuis le début de sa carrière : René Guénon et Julius Evola. Il les présente pudiquement comme des « traditionnalistes », c’est-à-dire des penseurs qui pensent que le monde est immuable, que la mystique suffit à l’humanité et que toute forme de changement est inutile ou dangereuse. Ce sont des penseurs qui font la part belle à l’ésotérisme. Guénon a été militant de l’Action Française et s’est converti à l’islam pour se rapprocher de la tradition hindoue qui était à ses yeux la « vraie mystique ». Evola, raciste, défend la tradition européenne, le fascisme italien et le nazisme. Avec des références pareilles et beaucoup de bagout, Le Libre Penseur parvient à s’adresser aux Chrétien.ne.s et aux Musulman.e.s en leur parlant des sociétés secrètes.

Démons et merveilles LLP clown

Le monde est complexe. Donner une version simpliste de l’Histoire qui reposerait sur des forces satanistes et occultes et l’impossibilité d’agir en raison de leurs pouvoirs magiques : c’est le jackpot. Gramsci appelait cela un « arôme idéologique immédiat ». La fascination pour l’étalage d’horreurs racontées sur les gens n’a d’égal que le défoulement d’entendre une litanie d’insultes à l’encontre de quiconque ne se rallie pas à la vision des dissidents. Le tout présenté sous forme de clashs, de cérémonies et d’interviews fleuves qui ressemblent à ce que peut produire la téléréalité.

Ce que proposent les « dissidents » c’est de consommer: livres, mugs, vêtements, fictions… Ils dénoncent un monde dirigé par des élites corrompues mais ils en approuvent le fonctionnement. Ils veulent juste maintenir leur niveau de vie, ou grimper dans la hiérarchie sociale en marchant sur les autres.   Cette ascension se fait en vendant du baratin, c’est la bulle spéculative du buzz. La course à l’audience permet de faire grimper sa cote auprès de formations politiques qui portent les mêmes valeurs. Cette logique pousse à raconter toujours plus d’histoires, quitte à se contredire. Le plus bel exemple est lorsque Salim Laïbi se retrouve à la fois à soutenir Bachar El Assad et un de ses opposants, soutenir et condamner Kadhafi. Politiquement c’est incohérent, mais en termes de vente de fables c’est intéressant et profitable.

 

llp éditeur

 

Les réalités du capitalisme et de l’appât du gain concernent aussi les « dissidents » et la course à la popularité finit par le faire publier des articles délirants sur des lien entre Vatican et des soucoupes volantes. Le vernis de l’explication occulte qui permettrait de résoudre et de comprendre tous les problèmes du monde commence à se ternir : quand on appelle les martiens en renfort dans son argumentation c’est mauvais signe. Les petits hommes verts et la magie cachent une ligne politique et économique de conservation du pouvoir par des personnes « mieux » nées, les dominants d’aujourd’hui. Le dentiste défend ses intérêts de classe, il a été impressionné par une idéologie et un imaginaire typiquement européens. Assimilé culturellement, il tente de vendre ses salades toxiques à des personnes en quête de repères et qui n’ont pas les mêmes intérêts que lui.   Reste à savoir si son public lui pardonnera plus facilement d’avoir raconté n’importe quoi en y croyant, ou d’avoir menti sciemment, comme un arracheur de dents.

Publicités

24 Réponses to “Le dentiste, Jésus et les Soucoupes volantes”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Peurs ancestrales | quartierslibres - 27 mai 2014

    […] d’œuvre ne pourraient pas être compensées par la vente d’un médicament. Celles et ceux qui vendent des histoires d’un projet secret de contamination de la planète par une certaine "élite", sont […]

  2. La réalité en face | quartierslibres - 29 mai 2014

    […] On cherche derrière la souffrance sociale Satan et autres sociétés secrètes, bientôt même les extraterrestres alors que tout n’est que bilan comptable et formalité administrative : la fuite individuelle […]

  3. La réalité en face | controappuntoblog.org - 31 mai 2014

    […] On cherche derrière la souffrance sociale Satan et autres sociétés secrètes, bientôt même les extraterrestres alors que tout n’est que bilan comptable et formalité administrative : la fuite individuelle […]

  4. Le dentiste, Jésus et les Soucoupes vola... - 1 juin 2014

    […] Lorsqu’on n’a pas d’argument pour expliquer le (mauvais) fonctionnement de la réalité, on s’en remet souvent à des explications simplistes ou à des fantasmes. Dans un monde où tout s’achète et se vend, dire n’importe quoi peut devenir une rente économique.Raconter des histoires est un travail. Cela peut-être une occupation à plein-temps pour certains comme Alain Soral, ou un revenu complémentaire pour d’autres comme Salim Laïbi alias « Le Libre Penseur ». Pour ces deux personnages, le déroulement chronologique de l’histoire et la réalité factuelle sont des concepts abstraits. …  […]

  5. Secret Wars | quartierslibres - 9 juin 2014

    […] d’’une réponse vidéo, de plus de 40 minutes, à un papier publié sur Quartiers Libres, « Le dentiste, Jésus et les Soucoupes volantes ». Il y était question, sur ton léger et qui se voulait humoristique, d’’un curieux texte […]

  6. Le virus du complot | quartierslibres - 10 juillet 2014

    […] que des dentistes fantasques ou leur mentor qui comprend l’empire ne fasse une fiction à succès, on va tenter de voir […]

  7. Soral à nu : gauche du tapin, droite des violeurs | quartierslibres - 20 novembre 2014

    […] Ali) ont joué les musulmans patriotes défilant derrière la bannière de Jeanne d’Arc. Salim Laïbi a roulé pour toi en dénonçant l’immoralité du monde moderne tout en sachant qui tu […]

  8. Quand Soral raisonne, ça sonne creux | quartierslibres - 12 décembre 2014

    […] pour les « restes de la dissidence« , un panel d’hypocrites allant du Libre Penseur à Soral en passant par Cardet, Dieudonné & cie, un (presque) […]

  9. Un monde de mythos | quartierslibres - 22 décembre 2014

    […] c’est plutôt mythoner et plastronner. Dans un « monde moderne »  – comme ils disent – où la superficialité compte, ça fonctionne plus que […]

  10. C comme Complot et Charlie | quartierslibres - 16 janvier 2015

    […] personnes comme Alain Soral et son ancien ami et désormais concurrent Salim Laïbi l’ont parfaitement compris et en ont fait une source de […]

  11. Le 21 février 1995 à Marseille Ibrahim Ali est assassiné | quartierslibres - 20 février 2015

    […] à la sauce PS aux proches d’Ibrahim Ali, il retournerait à la Savine en compagnie de Salim Laïbi, le régional de l’étape, vendre ses nouveaux produits de la dissidence. On pourrait tester son […]

  12. Illuminachill | quartierslibres - 18 mars 2015

    […] du diable » fait un contre feu. Les plus mythos de la dissidence en carton BDH, LLP pourront expliquer à l’aide de schémas que QL c’est Akhenaton et que le tout est […]

  13. Ça s’appelle un milliardaire | quartierslibres - 7 avril 2015

    […] les aficionados de Meta Tv, Agence Info Libre et autres produits dérivés de la dissidence type « le libre penseur », on serait tenté de croire que la finance contrôle tout et qu’elle est aux mains des […]

  14. Pour l’amour de l’oseille, par haine des juifs et des homosexuels | quartierslibres - 12 mai 2015

    […] les paumés et azimutés qui te considèrent comme un astre. On n’a pas commenté chaque étape, LLP, Tata Farida, Laurent Louis, et tous les autres venus étaler des détails sordides dans des […]

  15. Même causes, mêmes effets : l’impérialisme ne tombe pas du ciel et n’est pas le fruit d’un complot | quartierslibres - 14 mai 2015

    […] en carton, qui pollue les réflexions et discours anti-impérialistes avec des fables sur les illuminatis, les juifs, les francs-maçons, etc. Ces théories loufoques et souvent racistes éloignent du […]

  16. Les résidus de la pensée « dissidente  sont une moisissure idéologique | «quartierslibres - 11 juin 2015

    […] en date, Alain Soral qui se réjouit de la mort d’un enfant de 3 ans qui avait pour père son ancien ami dentiste. Auparavant, c’était Dieudonné qui se moquait de l’enfant handicapé de son ex-associé […]

  17. « Tu es le genre de mec à porter plainte » | quartierslibres - 3 août 2015

    […] un regret tant leur bêtise nous faisait rire : le Nomade promoteur d’une sexualité dissidente, Le Libre Penseur spécialiste des complots qui n’existent pas, Mathias Cardet la street credibility de Soral qui a […]

  18. Ligue des tocards | Quartiers libres - 15 septembre 2015

    […] maître de cette cérémonie, c’est le dentiste très premier degré Salim Laïbi. La guerre pour des parts de marché est devenue une sale affaire personnelle entre Soral et […]

  19. Le tour du périph’ | Quartiers libres - 15 octobre 2015

    […] pour Salim Laïbi, aka « le libre penseur ». Ce dernier est dentiste, il fait la promotion d’œuvres réactionnaires comme les écrits […]

  20. Quoi ? Soral a roulé pour Fodé Sylla ? | Quartiers libres - 16 octobre 2015

    […] pour les personnes sensibles à la chronologie historique (celles qui ne sont pas converties au récentisme par exemple), 1995 se situe après les années durant lesquelles il a toujours affirmé avoir été […]

  21. Etat des lieux de l’état d’urgence : premiers constats | Quartiers libres - 29 novembre 2015

    […] de garde à vue, ni d’assignation à résidence pour les guignols dissidents du Net. De Soral à Laibi en passant par les journalistes des agences de « réinformation » (toujours prompts à nous […]

  22. La séance du dimanche : Le capitalisme | Quartiers libres - 6 décembre 2015

    […] en activistes politiques qui exploitent un filon lucratif de vente par Internet : racisme et inculture politique transformés en mode de […]

  23. Rachida Brahim, une enquête sociologique en 180 secondes | Quartiers libres - 12 septembre 2016

    […] moteurs de recherches renvoient vers ce qui fait fonctionner le commerce : le clash, les insultes, la science-fiction, et le caniveau. Il ne tient qu’à nous d’inverser la tendance et faire que ce genre de […]

  24. Soral et Conversano, les anges de la téléréalité dissidente | Quartiers libres - 11 décembre 2016

    […] radio reste ainsi dans la lignée des règlements de comptes mesquins entre individus plus tordus les uns que les autres qui égrènent la vie des dissidents en carton depuis 2 ans. En réalité, le seul […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :