Facebook s’enflamme, les rues sont calmes 

3 Jan

Manuel Valls crie, s’agite et parle d’action. En guise d’action, il fait du spectacle.
Il prétend soutenir les sans-papiers, mais il bluffe. Les forces de police s’en prennent aux sans-papiers comme sous Sarkozy, voire davantage. L’économie du pays profite largement de leur force de travail, le patronat et le consommateur en premier lieu. Main-d’œuvre pas chère, bénéfices garantis et tarifs abordables pour ce qu’on appelle les classes moyennes.
Lorsque Manuel Valls chasse les Rroms, il attise le racisme envers eux et reste silencieux sur les raisons économiques et sociales qui les ont amenés en France.
De la même manière, Manuel Valls refuse qu’on amnistie les syndicalistes – mesure qui constituerait une remise en cause du pouvoir économique qu’il défend avec application.

luttes dans la rue

Dans ce contexte, les luttes des quartiers populaires (logement, violence policière, accès aux soins ou à la scolarité, précarité) sont taxées de communautarisme dès qu’elles réclament une égalité de traitement entre les populations vivant sur le territoire. Leurs acteurs sont criminalisés et/ou subissent pressions et répression (contrôles fiscaux, intimidations, procédures judiciaires, etc.).

Tout cela se passe dans un silence absolu. C’est usant.
Les personnes qui mènent ces luttes ont souvent deux options. Soit rallier les dominants afin de faire passer une petite partie de leurs revendications dans une victoire à la Pyrrhus.
Soit continuer dans le silence et les ténèbres des combats dont les médias se moquent et que le pouvoir fait tout pour criminaliser ou marginaliser. Les rébellions, résultat de ce mépris, justifient ensuite la répression.

Les coups contre les vrais opposants sont feutrés. Les subventions publiques permettent d’étrangler et de contrôler les mouvements considérés comme contestataires alors qu’ils défendent l’application du droit pour tout.e.s.
Pour les plus récalcitrant.e.s les peines de prison, fermes ou avec sursis, finissent par tomber à un moment improbable, sans que personne ne soit au courant. Pas de « peopolisation », pas de caméras. Seul le silence reste présent. Il entoure de sa confidentialité les noms et les visages des personnes qui animent et mènent les luttes.

Quand Dieudonné est promu ennemi public n°1 par le Ministre de l’Intérieur pour un geste grossier devenu une marque déposée, on renifle l’escroquerie. Quand des personnalités publiques absentes des luttes, afin de ne pas planter leur plan de carrière, prennent fait et cause pour le propriétaire de la « quenelle », on tient la preuve que l’ennemi public n’en est pas un.
Là où il y a buzz, il n’y a pas de luttes. Les dominants ne sont pas aux abois et n’en sont donc pas encore à spéculer sur leur propre perte.
Le spectacle et l’engagement militant sont deux choses distinctes. Ils ne se rejoignent que lors d’évènements tragiques ou massifs  justifiant une reprise en main par le pouvoir qui détournait jusqu’alors le regard.

Si le pouvoir désigne de lui-même un ennemi, c’est que celui-ci ne représente pas un vrai danger. Tout le monde connait le geste de la quenelle et Dieudonné. Tout le monde a son opinion sur la question. Certain.e.s font ce geste en croyant qu’il va faire disparaître magiquement le système en place. Les jeunes qui le font aujourd’hui sur une photo de classe auront dans 20 ans la certitude que l’adolescence est un passage difficile et prendront conscience qu’on a ri à leurs dépens.
Ce geste, même les militaires et les policiers le font.

quenelle_coloniale

police_quenelle

Leur fonction : la défense du système.

Manuel Valls fait la promotion d’un Dieudonné qui ne propose qu’une posture de révolté stérile, sponsorisée et rentable. Attisant les tensions raciales au sein de la population, la chasse à la quenelle est une vraie diversion face à la crise.

S’il voulait vraiment faire taire Dieudonné, Manuel Valls utiliserait la méthode que le pouvoir réserve aux véritables opposants, avec des coups portés en silence. De vrais coups, comme ceux qui ont détruit la vie de milliers de militants.
Pas besoin de gesticuler sur la place publique pour ne pas renouveler le bail du théâtre de la Main d’Or, dont Dieudonné n’est que le gérant . L’obliger à payer ses amendes en ponctionnant directement son compte en banque, comme cela se fait pour les autres personnes qui résident en France, serait un minimum.
Une enquête sérieuse sur le financement iranien de la liste antisioniste de Dieudonné aurait déjà dû aboutir. Remplacez simplement « liste antisioniste » par mosquée ou association et Iran par un état ou une fondation d’un autre pays musulman, et vous vous rendez vite compte du « deux poids, deux mesures » politique et médiatique.

Si les responsables politiques et les comédiens n’étaient pas capables de mensonges, cela se saurait. Cependant, il y a aujourd’hui en France un besoin de croire. A défaut de vouloir changer le monde, les personnes qui habitent en France font tout pour ne pas subir un déclassement généré par la crise économique.

Dieudonné et Valls n’ont pas de solution à cette crise. Tous deux partagent le même point de vue : il n’y a pas assez de place pour tout le monde. Ils font aussi valoir que les personnes vivant sur le territoire français ne peuvent pas prétendre à l’égalité. Ils s’adressent au même public : celles et ceux qui possèdent déjà, et leur désignent des personnes à haïr afin de préserver une répartition inégalitaire des richesses.
Ils font du buzz pour détourner l’attention des vrais problèmes. Ils sont objectivement des partenaires en affaires. Dieudonné se goinfre en instrumentalisant de manière très lucrative le sentiment de révolte ; Valls capitalise en faisant rentrer dans le rang les contestataires craignant d’être taxés d’infamie.

like
Sur le terrain pourtant, loin des caméras et des gesticulations de Valls et de Dieudonné, le combat continue, pas pour assurer à bon compte la publicité de quelques personnalités mais pour des raisons légitimes et au nom de l’intérêt général.

Publicités

41 Réponses to “Facebook s’enflamme, les rues sont calmes ”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La Feuille de Chou | Facebook s’enflamme, les rues sont calmes | Presse quotidienne radicale au capital illimité d'indignation. Ce qui n'est pas dans le Journal est dans la Feuille de Chou.La Feuille de Chou - 4 janvier 2014

    […] https://quartierslibres.wordpress.com/2014/01/03/facebook-senflamme-les-rues-sont-calmes/ […]

  2. Facebook s'enflamme, les rues sont calmes ... - 4 janvier 2014

    […] Manuel Valls crie, s'agite et parle d'action. En guise d'action, il fait du spectacle. Il prétend soutenir les sans-papiers, mais il bluffe. Les forces de police s'en prennent aux sans-papiers comm…  […]

  3. Rendre infâme les autres pour masquer sa médiocrité | quartierslibres - 22 janvier 2014

    […] des militants engagés dans l’action concrète et radicale. Le spectacle et le divertissement se substituent à la lutte sociale. Les diatribes des activistes d’internet résonnent comme une réunion de […]

  4. Sous mon lit, y a des monstres | quartierslibres - 23 janvier 2014

    […] vidéos qui "dénoncent" des agissements prétendument secrets et de faire un commentaire sur un réseau social, il est temps de regarder ce qui se passe autour de soi et de s’impliquer […]

  5. Mourir du rire | quartierslibres - 27 janvier 2014

    […] colère nous aveugle. Elle pousse beaucoup dans le camp de ceux qui vivent de la haine et conduit d’autres à se résigner. Les racines de cette colère sont connues et visibles : nous vivons dans un pays qui n’en […]

  6. Séance du dimanche : Police personne ne bouge | quartierslibres - 2 février 2014

    […] personne ne bouge" porte hélas bien son nom. Alors que beaucoup de gens cherchent la vérité ailleurs en regardant des vidéos sur le Net, il n’y a que peu de gens qui luttent contre les injustices quotidiennes. La pire horreur de […]

  7. Derrière la Morale: l’argent et le pouvoir | quartierslibres - 10 février 2014

    […] Le désespoir et le sentiment d’impuissance qui nous tiennent aujourd’hui sont tels qu’on ne lutte plus pour des objectifs qui peuvent changer notre vie et l’améliorer. On se retrouve empêtrés dans des débats moraux sur la PMA et l’euthanasie. Peu de gens qui débattent de tout cela sont concernés directement. Chacun.e s’érige en juge et donne son avis sur ce qu’il y a avant et après la vie, mais autour de ce qu’il advient de nous ici-bas, c’est la résignation et le silence. […]

  8. Rockin’Squat ! On reste sérieux dans nos affaires. | quartierslibres - 18 mars 2014

    […] peuple palestinien ou les Amérindiens, nous nous retrouverons. Mais cela implique des sacrifices, on n’a pas un rond et on prend souvent cher lors des répressions.S’il a juste une posture de rebelle pour épater la galerie afin de vendre des mugs, de la […]

  9. Soral, Dieudonné et les résultats de la réconciliation nationale sur le terrain | quartierslibres - 10 avril 2014

    […] Tout cela fonctionne parce que pour l’instant aucune parole n’émerge clairement de l’autre côté et que la résignation nous est rabâchée sans arrêt. Beaucoup de gens préfèrent se réfugier dans une fiction ou un simulacre de réflexion et d’action militante que d’affronter la réalité. […]

  10. "Aller au-delà des pleurs, on peut le faire !" | quartierslibres - 22 avril 2014

    […] Tout comme il est nécessaire de mettre en avant et de redécouvrir nos grande figures révolutionnaires, il est bon de rappeler et même de marteler qu’ici, chez nous, dans nos quartiers il existe des militantes et militants. Ces figures ont marqué, et ont tracé un chemin politique avec leurs luttes… Et cela en toute autonomie. Ces personnes sontla preuve vivante que nos quartiers populaires n’ont jamais été et ne sont pas des déserts politiques. Hommage aux militantEs des quartiers. A tous ces anonymes qui ne font pas la une des journaux… […]

  11. Le dentiste, Jésus et les Soucoupes volantes | quartierslibres - 26 mai 2014

    […] Et tout cela au nom de l’ouverture d’esprit et de la liberté de pensée. Tout est permis avec l’argent, on peut tout dire! C’est ainsi que Salim Laïbi s’est lancé dans une carrière de chroniqueur sur internet. A travers des vidéos, il s’est mis à raconter des histoires merveilleuses et effroyables qui enjolivent la banalité des horreurs quotidiennes. […]

  12. LDJ et Soral: l’union sacrée | quartierslibres - 5 juin 2014

    […] Qui combat les injustices sociales? Qui soutient concrètement le peuple palestinien? Qui milite sur le terrain sans se la raconter? […]

  13. Nous sommes la résistance de demain | quartierslibres - 16 juin 2014

    […] nos vies, dans nos quartiers, devient l’embryon de ce qui naîtra sur ces ruines. Chacune de nos luttes du quotidien contre les violences policières, contre le racisme, pour plus de justice sociale, tous nos moments […]

  14. Les idiots utiles du sionisme, les vrais | quartierslibres - 29 juillet 2014

    […] Soral-Dieudonné, au-delà des âneries politiques qu’elle promeut, sert de chiffon rouge à un gouvernement qui l’a mise en orbite. L’Etat, qui à grand renfort de politiques libérales abandonne les quartiers populaires, […]

  15. On a les maîtres à penser que l’on mérite | quartierslibres - 16 septembre 2014

    […] auprès d’eux, c’est l’occasion de se faire remarquer, bien plus sûrement qu’en militant tous les jours pour changer réellement les rapports de domination là où on vit et là où on […]

  16. Mathias Cardet, violence verbale | quartierslibres - 26 septembre 2014

    […] Tout cela s’explique sans doute par le fait que ce qu’il a essayé de vendre à travers des livres et des conférences payantes ne fonctionne pas et que tout le monde peut s’en rendre compte. Les délires soraliens ne fonctionnent qu’avec des « si », dans des conversations de bar se tenant sur Facebook. […]

  17. On ne fait pas du Game, on fait de la politique | quartierslibres - 8 octobre 2014

    […] la trouve excessive. Nous n’aurions jamais répondu à Médine s’il ne nous avait pas mis dans la lumière de son Facebook, avec le passage où il nous promet un […]

  18. Réconciliation Nationale: Plumer les pigeons dissidents | quartierslibres - 19 décembre 2014

    […] chef. Cela risque d’être dur, il va falloir mener campagne dans le réel et pas seulement avec des « j’aime » sur Facebook. Ça va être compliqué, la confrontation au réel avec toute la haine et le mépris que vos chefs […]

  19. Posture de rebelle et contorsions intellectuelles | quartierslibres - 26 décembre 2014

    […] la pulsion consumériste pour un acte militant. Ils ne sont que des simulacres de rebelles 2.0 : virtuels, cupides et […]

  20. Ça faisait longtemps que Charlie Hebdo ne faisait plus rire, aujourd’hui il fait pleurer. | The Fuckington Post - 13 janvier 2015

    […] telle catastrophe étaient réunies, nous le craignions. Le PS a liquidé durant des années toute opposition à gauche, et surtout celle qui tentait de se construire dans les quartiers populaires. Cela a contribué à […]

  21. C comme Complot et Charlie | quartierslibres - 16 janvier 2015

    […] Le réel, c’est compliqué. Tout est en effet beaucoup plus simple sur Youtube et Facebook. […]

  22. L’effroyable imposteur du rap | quartierslibres - 6 février 2015

    […] expert à « C’est dans l’air ». Tout cela n’a été rendu possible que par le Net et le monde virtuel des  « j’aime » sur Facebook qui permet la mise en scène et la diffusion de tous les mensonges les plus saugrenus. Il suffit de […]

  23. Les médias n’aiment pas le reflet que nos mômes renvoient de leur monde | quartierslibres - 2 mars 2015

    […] l’ont tuée en instaurant partout du clientélisme qui a découragé les bonnes volontés et isolé les militants. Si on ne veut pas que nos petits succombent aux sirènes du capitalisme et se perdent dans des […]

  24. Ça s’appelle un milliardaire | quartierslibres - 7 avril 2015

    […] comment fonctionne réellement la société dans laquelle nous survivons tous. Ainsi minés par l’indifférence, les coercitions, les illusions médiatiques et les discours complotistes en tout genre, la […]

  25. Nous voulons « la fin de leur monde » | quartierslibres - 4 mai 2015

    […] remplace peu a peu les stratégies de solidarité du quartier. Le modèle du grand frère évolue, le militant usé et raillé, tant par les médias que par la dissidence en carton, fait place à un opportuniste qui navigue à […]

  26. Pour Zyed et Bouna : une condamnation à nous battre | quartierslibres - 20 mai 2015

    […] que les pratiques militantes se sont perdues dans les classes populaires sous les coups de l’individualisme, des fausses révoltes et des haines stériles. Il nous faut parfois tout réinventer, et cela […]

  27. Inventaire et liquidation des stocks avant changement de propriétaire : Soral et l’accessoire | quartierslibres - 10 juin 2015

    […] y a plusieurs milliers de « j’aime » pour ce cliché. Le « j’aime » est le mètre étalon de l’engagement militant chez les dissidents. Avec un tel cliché, malgré son irrésistible […]

  28. Une terre où ruissellent lait et miel | quartierslibres - 6 juillet 2015

    […] de cet écosystème biologique et économique, loin des théories ou autres récits pour joueurs de Warcraft et fans de Soral. Il nous parle de la vie de ces insectes qu’il a étudiée en SVT à la fac, […]

  29. Le coup d’état du 14 juillet 2015 | quartierslibres - 15 juillet 2015

    […] 500 tocards sur les boulevards. Dans la vie réelle cela ne fait pas un ratio très élevé entre le pouce levé sur facebook et les combattant(e)s pour tenir le pavé. C’est à l’image de la dissidence : un monde […]

  30. Le crime paie ? | Quartiers libres - 22 septembre 2015

    […] par Soral un jour de dîner trop arrosé à Nice, le 9 mars 2013, et diffusée par son équipe. L’État n’a pas l’air d’être au taquet là-dessus : Valls aurait tort de torpiller véritablement ses ennemis de confort. L’intelligence avec […]

  31. On serre les dents, on serre les rangs, on tient la ligne | Quartiers libres - 14 novembre 2015

    […] d’entre nous. On laisse les excès de la fièvre raciste se manifester dans les commentaires sur Facebook, notre champ d’action n’est pas là. Astrologues et autres charlatans de la […]

  32. On serre les dents, on serre les rangs, on tient la ligne… | Après… - 15 novembre 2015

    […] d’entre nous. On laisse les excès de la fièvre raciste se manifester dans les commentaires sur Facebook, notre champ d’action n’est pas là. Astrologues et autres charlatans de la géopolitique vont […]

  33. Etat des lieux de l’état d’urgence : premiers constats | Quartiers libres - 29 novembre 2015

    […] gênent ce qui constitue réellement le pouvoir en France. C’est un véritable juge de paix entre les bavards du Net et celles et ceux qui tentent quotidiennement de construire une alternative au capitalisme et aux […]

  34. Hoods of Cards | Quartiers libres - 2 décembre 2015

    […] militantisme de quartier demeure un véritable parcours du combattant. Des générations entières s’y sont esquinté la santé. L’isolement, les échecs et les attaques par des formations politiques de gauche qui auraient […]

  35. Des clics de la dissidence | Quartiers libres - 8 janvier 2016

    […] moderne, c’est en chiffres que certains valorisent et mesurent l’impact culturel des idées. Le nombre de clics est devenu le révélateur de l’influence que l’on a dans la tête des […]

  36. Convergence des lutteurs | Quartiers libres - 12 avril 2016

    […] Dabo, elle n’a pas eu le droit à sa mise en scène par les stars du Net militant parce qu’elle n’a donné dans l’égo ni fait de clash. En revanche, dans le monde réel elle a gagné la reconnaissance de tous ceux et celles qui […]

  37. Nuit debout pas sans nous | Quartiers libres - 25 avril 2016

    […] nôtres qui travaillent à construire un front uni des quartiers populaires loin des strapontins et des mises en scène médiatique du 2.0 existent et sont à prendre en considération. Nos projets d’éducation populaire, nos luttes […]

  38. Nuit debout pas sans nous – ★ infoLibertaire.net - 25 avril 2016

    […] qui travaillent à construire un front uni des quartiers populaires loin des strapontins et des mises en scène médiatique du 2.0 existent et sont à prendre en considération.[embedded content] Nos projets […]

  39. Nuit debout pas sans nous | ★ infoLibertaire.net - 25 avril 2016

    […] qui travaillent à construire un front uni des quartiers populaires loin des strapontins et des mises en scène médiatique du 2.0 existent et sont à prendre en considération.[embedded content] Nos projets […]

  40. Made in America : l’oncle d’Amérique | Quartiers libres - 15 mai 2016

    […] et politique pour qui sait s’en saisir. Ceux-là, on les reconnaît à leur engagement, qui est souvent superficiel. Il ne s’agirait pas d’insulter l’avenir. Dans 10 ans, il y a aura peut-être une place à […]

  41. Made in America : l’oncle d’Amérique – ★ infoLibertaire.net - 15 mai 2016

    […] pour qui sait s’en saisir. Ceux-là, on les reconnaît à leur engagement, qui est souvent superficiel. Il ne s’agirait pas d’insulter l’avenir. Dans 10 ans, il y a aura […]

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :